Breathe

Publié le 27 Octobre 2014

 

C'est l'Automne, le métal, le blanc, le poumon,  et je pense au respir, au sentir, au re-sentir

Je suis la reine de l'apnée, dans toutes les activités que j'ai pratiquées, on m'a dit: "respire"

Dans toutes les situations compliquées, je me suis dit: "respire"

Une imminence de sensations , d'émotions  comme une vague presque menaçante, et je bloque tout.

 

Il n'y a pas de mystère, nous les fumeurs, qui avouons volontiers que quand on part s'en griller une, c'est pour se retrouver dans sa bulle, nous sommes souvent aussi des gens qui n'arrivons pas à re-sentir  en temps réel les pluies de météorites de nos rapports avec les autres.

Nous nous rendons imperméables, et du coup la nécessité de s'isoler pour analyser tout ce qui a été perçu est lancinante, comme un besoin de respirer.

 

Problèmes de respiration, à tous les étages, poumons, bronches,sinus, plexus bloqué voilà notre lot,

Quelle fée apeurée nous a doté de cette protection excessive à la naissance, quel héritage , quel vécu  nous a transformé en bernard l'hermite .

Oui j'en suis convaincue, les problèmes respiratoires sont intimement liés à la mauvaise gestion de nos émotions. 

Notre travail est de ré-apprendre à re-sentir, vivre en temps réel, savoir reconnaitre ce qu'on éprouve au moment où on l'éprouve, même si cela nous met parfois en danger, danger d'être triste, d'avoir peur, de souffrir du manque, mais aussi apprivoiser ces "trop gros" sentiments qui nous terrorisent.

 

Enfin, je parle pour nous, la tribu des apnéistes...

 

 

Rédigé par Planeth

Commenter cet article