Publié le 30 Octobre 2009


Un fini d'aujourd'hui..ils sont assez nombreux mes moutons égarés, les toiles pas terminées, en attente, prendront-elles le train du travail abouti?

Voir les commentaires

Publié le 27 Octobre 2009

Finalement on est pas si sûrs que ce soit un mâle... on va attendre le verdict du véto! ;0), on est juste sûrs que c'est un chat-bisous...


Personne ne veut entendre parler de "Temudjin" comme nom  pour chaton...  Il y a eu Enzo, Maxou,  on est encore loin de pouvoir l'appeler.

En même temps, je n'ai jamais vu un chaton aussi pot de colle, donc pas besoin de l'appeler, il est toujours sur les genoux de quelqu'un...

Mon amie-graine vient faire toc toc, assez doucement, à voir, c'était louche aussi, je me sentais trop bien. C'est à se demander si ça ne me rassure pas d'avoir mal quelque part..
J'ai envie de peindre , de dessiner,mais un gros bloc de gélatine de doute me freine l'entrée de tout ça aujourd'hui: est-ce que je ne suis pas trop dilettante pour arriver à quelque chose, est-ce que si je n'avais qu'un centre d'intérêt dans la vie, je ne le pousserais pas bien mieux et bien plus loin?   je vois que Simon commence à se poser les mêmes questions... le gène du dilettantisme?

Est-ce que si j'arrêtais ce blog par exemple et de passer du temps à lire ceux des autres, ce ne serait pas un peu plus constructif pour les reste? Ou est-ce qu'on a un vital besoin de "perdre" du temps?


Comment appeler cette machine à calins?

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Vie de famille

Publié le 25 Octobre 2009


Voici "machin" qui n'a pas encore de nom, un petit gars de la campagne, qui connait chien et chats, et qui m'a sauté sur le dos pendant que je discutais, accroupie dans la cour.




Tiens, un peu à la façon de Lyjazz, je vais passer les petits évènements de la semaine, exercice assez inhabituel chez moi mais plusieurs choses me traînent en tête.

Aujourd'hui Dimanche: on est allés courir, Doud et moi, il faisait un temps idéal, petite bruine, temps gris clair, la forêt vivante, la chienne toute esbaubie. 
Le plaisir de courir de plus en plus évident, et ce matin, celui de se sentir exceptionnellement bien.

Samedi : un tour dans les deux plus grands magasins de musique de T, Simon essaie des guitares, les yeux plein de flamèches, essais de batterie...
Le matin rencontre agaçante avec une afficionado d'une association de protection de chats, les chats sont à adopter mais le questionnement est si restrictif que je finis par me braquer et sentir tous les poils de mes bras se redresser.

Je finis en disant '"Bien, je crois que nous n'adopterons pas de chats chez vous"

Extrait de la conversation surréaliste:
 
   Après m'avoir demandé très précisément où j'habite, si la route passe loin, si j'ai d'autres animaux, sont-ils pucés, vaccinés, stérilisés? Si le quartier est calme,
 vient une question subsidiaire: " Et la nuit? "
Je réponds : la nuit, ils sont dehors

-"Ah, mais non ça ne va pas aller. La nuit , c'est dangereux, c'est là qu'il arrive le plus d'accidents"
-"oui mais chez moi ils sont dehors, la nuit, car ils chassent, et il y a plein d'endroits où ils peuvent aller se reposer à l'abri"

Visiblement cette dame garde ses chats en appartement et son point de vue sur leurs besoins est très différent du mien.

Mais ce qui me hérisse le plus le poil dans ce genre de situation, c'est le sentiment de leur bon droit et de leur juste cause affectionnés par certains bénévoles. En face, le futur éventuel adoptant doit montrer patte si blanche que soit il ment pour arriver à adopter un animal, soit il est honnête, ce qui fut mon cas, et il est jugé.... en mal bien-sûr...

La dernière phrase est anthologique: "et puis..à Saint-Lys, il y a des chasseurs"
me dit-elle d'un ton docte.
Que pouvais-je répondre à ça, que je n'habitais pas Saint-Lys? Que partout en campagne il y a des chasseurs? C'était tellement absurde. Oui, et sur la route il y a des voitures, et dans la campagne il y a d'autres animaux.. Alors oui madame restez sur vos convictions: un chat est plus en sécurité enfermé dans un appartement!

Ce qui m'étonne,  c'est que ce genre de personne me met extrêmement vite en colère: je n'accepte pas d'être jugée par la première qui s'en sent l'autorisation, je sais, c'est épidermique et excessif, pathologique peut-être. 
Je n'autorise personne n'ayant pas le savoir ou l'amitié nécessaire à me dire ce que je dois faire ou pas... c'est compliqué dans la vraie vie.  (Alors que les jugements sur ce que je produis ne me gènent absolument pas)..

Cet après-midi, je file près de M, voir de jeunes chatons...chez des vrais gens...

Jeudi, Kung Fu de 20h30 à 23h ! .. je me demande si nos profs ne dorment pas dans la salle!  Les cours sont de plus en plus longs. Ce n'est pas moi qui m'en plaindrais!
L'excitation à la deuxième heure de cours, enfiler les gants de boxe, se retrouver face à face, combattre, sans y mettre d'énervement, de peur, d'émotion, apprendre à gérer son agitation...  Dire qu'au début de l'année, quand j'ai vu qu'on aurait  cet apprentissage du combat, ça m'a fait peur, justement d'être confrontée à l'autre, je pensais ne désirer que de travailler seule, quelque chose s'est modifié en moi. Depuis quand?

Mardi soir, sortie entre copines, karaoké improbable, découverte de la voix splendide de l'une d'entre nous.. Une voix un peu cassée et rauque de chanteuse de Fado. Là aussi mes poils se dressent sur mes bras, mais c'est de plaisir.

Mardi après-midi, expérience étonnante:  visite chez un paticien MTC qui travaille également sur les noeuds émotionnels. La gestuelle, le rituel ressemble à un exorcisme, le diagnostic parait pointer une chose qui en effet me perturbe.  A suivre....

Et tous les autres moments de la semaine où j'étais sur mon chevalet:
Je tiens quelque chose qui me motive mais il est glissant comme une anguille , je ne me sens pas prête pour l'instant à présenter ce travail là, mais y a-t-il un timing à respecter? Je ne dois pas me sentir tenue par un calendrier, je sais que quand ce sera le moment de prospecter avec ma nouvelle série, cela ce fera naturellement.


Au cours de chinois..

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Vie de famille

Publié le 23 Octobre 2009


y ai passé l'après-midi, tout barbouillé effacé y a une heure et recommencé, boudiou, il 'm'a usé!

Un démarrage qui tient la route? on verra, demain il fera jour... ;0)

Voir les commentaires

Publié le 22 Octobre 2009

          Yves-Marie et Marie-Louise, les arrière-grands parents de Dol, qui n'ont pas les caractéristiques qu'ils ont transmises à leur petit-fils Yves... (yeux bleus tous les deux)
 
        Le besoin de se rattacher à de puissantes racines nous fait voguer parfois dans des fantasmes assez originaux. Je n'ai pas de réponses à la question que je vais poser, l'idée m'amuse car elle vient tirlipoter les multiples connexions que j'aime imaginer avec une certaine partie du globe.

Les Mongols  de Gengis Khan ont-ils envahi la Bretagne? 

En écoutant la radio, hier, j'apprends que Saint Samson, dans la vallée de la Rance, aurai été nourrie d'une incursion mongole, et que les habitants eux-même se surnomment les chinois (c'est faire peu de cas du fait que les chinois de l'époque de Gengis Khan (vers 1215) n'auraient sûrement pas apprécié d'être confondus avec les envahisseurs mongols!) . Bon,

Saint-Samson / Dol de Bretagne, c'est pas loin, mais en vérifiant, si mes arrière grands parents de Dol se sont effectivement mariés là, ils sont originaires des environs de Guigamp.  Saint Agathon, et Pommerit le Vicomte très exactement.


  Alors oui, effectivement l'ainé de leurs petits-enfants, mon oncle Yves, avait les pommettes saillantes, les yeux bridés et le cheveu très noir, et a transmis ces caractéristiques à tous ses enfants.
  Du côté de ma mère, à part des yeux en amande ou des cheveux noirs chez deux de mes frères, (et le fait qu'on m'a surnommé à un moment donné la petite chinoise!) plus de trace de cette éventuelle invasion Mongole.

  Mais quelques dizaines d'années plus tard,  la coïncidence me trouble.
Pourquoi mon frère F est-il à ce point fasciné par la Mongolie (c'est vrai qu'il n'est pas le seul, c'est un territoire qui fait largement fantasmer!) et le chamanisme (je suis d'accord le chamanisme n'est pas qu'une spécialité mongole)?
Mon frère Y,  devenu moine bouddhiste, traîne , lui, ses basques spirituelles du côté tibétain, et moi, je tombe depuis quelques mois dans le chaudron bouillant de l'histoire, et de la culture chinoise ?

Je n'écarte aucune hypothèse:   le hasard, un effet de mode (?!)  le besoin de spiritualité de la génération née dans les années 60,  l'attirance vers une culture qui admet l'idée de la réincarnation?

L'autre jour (j'adore me rappeler que c'était seulement "l'autre jour"!)  dans le métro de Pékin, une famille très probablement d'origine mongole s'est installée à côté de nous. Une femme, grande, presque masculine d'allure, yeux bridés noirs, et pommettes fortes et hautes, m'a scotchée,  j'avais l'impression de me trouver à côté de ma famille, cette femme aurait pu être une de mes cousines .  J'avais le palpitant à 100000..


 Je ne me revendique que rarement bretonne. On m'a parfois dit: tiens t'es bretonne, toi, quand je trainais mes basques au dessous de la Loire. Je n'ai pas , (pas trop!) la nostalgie de cette région, une impression de mélancolie  en baigne trop le souvenir pour ça.
Alors pourquoi scruter le passé?  Alors même que je me passerais bien de la filière familiale pour sauter directement à l'idée de réincarnation.
 

Le détail qui tue: Argol est un village de la presqu'île de Crozon ... c'est aussi le nom des bouses de yacks en Himalaya et en Mongolie...


et ça vous fait rire ?.... ;0)

Voir les commentaires

Publié le 19 Octobre 2009


Dans le chapitre des interrogations futiles et passagères, en voici une :

Pourquoi je suis atteinte de presbytie féroce en ce qui concerne l'état de propreté de ma maison? Et que tout à coup et là ça devient cruel, l'aimable brouillard qui entoure chaque chose se change en une percutante et douloureuse découverte?


Je viens de m'apercevoir que tous , absolument tous les interrupteurs sont immondes, j'ai,l'impression que pendant la nuit, une armada de lutins malfaisants est allée malproprer mes petits carrés blancs . Ça n'y était pas hier? Ou si?

Je me suis jetée dessus en première urgence ce matin... Mais que vais-je découvrir demain? Une autre action des lutins? Ou bien est-ce que je vais devenir maniaque (ou juste un minimum lucide) en vieillissant?

Redoutable ça.

Mais pas vital.

Mais quand même...

Et chez vous, c'est vigilance extrême ou  bien tout à coup une fois par an, vous vous apercevez que chez vous c'est le fun pour les araignées, les mouches et toutes les bestioles de la création?



Pour Mab:   Comment veux-tu, mais comment veux-tu, je ne pourrai jamais tout raconter sur ces stages de formation!!! ;0)
Juste, c'est passionnant, et très agréable d'être avec des étudiants comme moi qui sont là avec bonheur!

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Billets futiles

Publié le 17 Octobre 2009


Aujourd'hui était mon premier jour de formation!

Rien à dire de plus, je vogue sur un petit nuage, la MTC  (médecine traditionnelle chinoise) , c'est le pied,   je suis comme une môme qui rêve de déchiffrer l'encyclopédie , et qui en est à apprendre les lettres de l'alphabet mais qu'importe, j'ai toute la vie devant moi!!!!!!


ps : ça se passe à la FLETC, 31 rue de la Fonderie , dans le très beau site de l'Institut catholique.   
Cette école est également présente à Lyon et à Lille, le directeur en est Marcel Coste , également enseignant et praticien, et chercheur!, et excellent pédagogue! Oui oui, tout ça..

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Chine

Publié le 16 Octobre 2009











          Le truc cette semaine , c'était comment naviguer avec une sagaie plantée au milieu du dos, une bonne grosse contracture maison,  l'engin qui au moindre geste te rappelle à son bon souvenir en un élancement multicolore.
 Ostéo magicienne pas dispo, un pseudo massage énergétique chinois qui n'en avait même pas la couleur, et finalement l'aide de Doud, aiguillé par mes demandes, pour en venir à bout en écrasant cette boule de tension comme une grosse punaise.

Je n'ai rien changé ou quasi à mes habitudes, et bien m'en a pris, plus de deux heures de Kung Fu  hier soir ont achevé de me remettre les idées en place, comme quoi, mieux vaut suivre son instinct même s'il vous dit parfois des choses bizarres.


L'équilibre, le moment où on se sent juste "bien" , au cours des jours, c'est assez rare finalement, non?

Les moments de grâce où on sent son corps bouger d'une façon à peu près fluide, , où rien ne vient gâter la saveur de l'instant, où on est pas tracassé,  énervé, ou en perte d'énergie telle  que le moindre effort est une corvée.

Ces moments arrivent en général quand on en a un peu bavé justement, c'est comme un silence après le vacarme, un moment de quiétude infinie où tout nous parait miraculeux.

Des moments de bouddhiste, des moments où on fait un arrêt sur image,


J'ai beau être incurablement optimiste d'une façon générale   (à part sur l'avenir du monde sauf à dire qu'espérer que la race humaine disparaisse pour enfin laisser la terre tranquille est une pensée optimiste)  je n'en ai pas moins conscience de la fragilité de la notion de bien-être sans parler de celle de bonheur. Mais ce n'est pas la quantité qui compte n'est-ce pas?
Les meilleurs mets gagnent à être en quantité limitée, le trop gâche tout.

Donc oui, j'avoue, j'ai souvent une pétouille dans la machine qui fait gripper la belle mécanique que ce soit au niveau mental ou physique, mais je les en remercie presque de me donner à savourer encore plus les moments où tout va bien.

Et je dois reconnaître que pour le "reste", ce que la vie a disposé autour de moi, le bain dans laquelle elle m'a plongée, est plutôt de l'ordre du petit miracle, en comparant avec les milliers de situations des gens tout partout.

Donc aujourd'hui? Le top mes amis, je profite...  

Et vous , vous vous sentez "bien" souvent?


coucou!

Voir les commentaires

Publié le 13 Octobre 2009

edit de mardi soir: un petit dernier pour aujourd'hui






Ouip, fait pas très chaud, mais tout ça ne doit pas nous faire oublier le nombre de choses magnifiques qu'on va pouvoir faire aujourd'hui,... ou pas (comme dirait mes zados;0))






c'est marrant , y a un vrai cheveu qui s'est mis sur le scanner! pour faire plus vrai sûrement....

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Crobartitudes

Publié le 11 Octobre 2009






Oui, je sais, ce n'est pas vrai du tout,  c'est juste une réflexion de Dimanche soir, après en avoir pris plein la vue , (les Pyrénées ariégeoises, c'est rien que du beau) et me dire que moi, j'ai beau avoir toute la liberté voulue, des pinceaux et des couleurs, je ne lui arriverai jamais à la cheville...



Et aussi, une visite à Saint Lizier (près de Saint-Girons) , et c'est drôlement mignon...

Et la foire bio avec son public....Typic?



Et moi j'ai craqué sur celle-là:






Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Ph'auto