Travail d'aujourd'hui

Publié le 10 Mai 2007

IMG-3877.JPG

IMG-3876.JPG

Rédigé par Planeth

Publié dans #De l'art ou du cochon

Commenter cet article

Loïs de Murphy 11/05/2007 13:49

Ah ! Je préfère dans ces tons :o)

Planeth 12/05/2007 08:58

;0)

mab 11/05/2007 07:55

Je vois que mon com d'hier n'est pas passé. Je te disais que j'imaginais les couleurs de Cuba plus vives, moins emreintes de sérénité.

Planeth 11/05/2007 07:59

si si Mab, il est passé sur le billet d'avant! ;0), d'ailleurs il m'a influencé!

Hélène 10/05/2007 21:06

Je crois que c'est un très gros problème, ça, le fait de réfléchir tout en réfléchissant sans réfléchir. Paradoxalement, la spontanéité s'apprend, du moins en dessin et peinture. Il y faut un travail acharné et précoce, y a qu'à voir Picasso pour s'en persuader. Peut-être qu'à force de dessiner des chats je finirai par réussir à les faire d'un seul trait, comme il a fait avec les colombes? Peut-être aussi que c'est un apprentissage qui passe par le fait d'accepter de s'arrêter quand la fatigue guette avec son corollaire, le systématisme tentant... Ou plus sûrement reconnaître les pensées parasites et raisonneuses et les chasser d'un revers de main (tout mental mais quand même), apprendre à se concentrer pour mieux se disperser selon ses propres ressources, voilà un joli but que j'aimerais bien me fixer sur le papier...

Planeth 10/05/2007 22:49

"la spontanéité s'apprend en peinture"   oui tout à fait d'accord, passé l'âge de raison il faut réapprendre à ne pas "vouloir savoir", dur dur, pour y parvenir j'écoute la radio entre autres, pour m'occuper l'esprit..mais ça dépend vraiment des jours, parfois je laisse filer comme une feuille au vent, et c'est génial, parfois je sis comme une araignée sur ma toile, petite besogneuse....mais bon....

Hélène 10/05/2007 19:33

Bon, alors... j'ai mis les deux images sur mon "bureau" pour pouvoir comparer, je regarde et je t'y dis (un peu de dauphinois pour te ramener quelques années en arrière...). Je parle du premier tableau, celui avec le bus. Je le trouve d'ores et déjà beaucoup plus coloré, avec la résolution du problème du bus par la présence de "l'arbre" devant qui indique sans lourdeur une idée de premier plan et par là de relief. Il devient un objet, on le comprend mieux et en même temps c'est contrebalancé et équilibré par le rectangle en dessous, qui a viré plus orange me semble-t-il, ce qui va bien avec le bleu en haut, rectangle qui reste une surface vibrante mais sans contraintes de significations trop lourdes. Le tableau a gagné en mystère alors même qu'il est plus lisible, joli tour de force !

Planeth 10/05/2007 20:13

merci , t'es une soeur de te pencher  comme ça sur mes peinturlures!  ça va y faire (c'est ça?) c'est drôle oui les couleurs sont plus sorties, peut-être à cause de la remarque de Mab sur Cuba, ou peut-être parce qu'il fait très beau et que les couleurs sont très vives dehors, c'est sûr que je ne mets pas les même couleurs en hiver et en automne.. et puis tu m'as causé du bus, et d'un certain déséquilibre.J'essaie au max de laisser travailler le cerveau intuitif, mais c'est pas toujours simple ,on veut toujours décider , vouloir, mais comment s'empêcher de réfléchir?.