Grandir, fleurir...

Publié le 27 Mai 2007

 

  baba yaga

En ce moment je m'avale à grands traits "Femmes qui courent avec les loups". Une soif de berbère, un appétit d'ogresse pour ces mots qui sont comme autant de petites clés pour moi.
Il n'y a pas de hasard, ou le hasard est bon pour moi, il me fait obtenir au moment où j'en ai besoin cette chose réconfortante comme une mère de substitution. Elle ne me connait pas mais elle approuve ce que je suis, elle ne me renie pas, elle me demande de pousser les portes, de grandir, et de fleurir, et c'est exactement ce que j'en attendais sans le savoir.
Elle me raconte des histoires, des phrases me transpercent comme des aiguillons d'argent , j'ai envie de me redresser de voutée que j'étais , et de ne plus renier ce que je produis. 
Je dépose ici depuis quelques temps des photos d'enfance sans savoir pourquoi, et en avançant dans ma lecture, je comprends qu'on éprouve parfois le besoin de rendre hommage au petit personnage qu'on a été, à ce qu'il a traversé, aux jugements qu'il a subis, et malgré tout à la petite énergie sauvage qu'on a sauvé  comme une  flamme à l'intérieur d'un carcan d 'éducation. 
Ce message est universel, combien de petites filles ont été condamnées sans douleur apparente à rentrer dans un moule: Tu seras une gentille petit fille, efface ces sautes d'humeur, ces fantaisies, tu dépasses trop de la limite, tes raisonnements sont stupides, conforme-toi, identifie toi,  tu es trop indépendante, trop raisonneuse, tes idées sont farfelues, tu n'arriveras pas à trouver un mari de cette façon, ... soupirs et yeux au ciel.
On devient enfant trop sage, ou enfant rebelle, ou garçon manqué pour accéder à la liberté.
Ce n'est pas une lamentation, ou alors dans ce cas, nous sommes des milliers à devoir nous lamenter, et à devoir aujourd'hui nous poser la question: qui es-tu au fond? que voulais-tu? qu'avais-tu à créer?

La porte s'est entrebaillée ces derniers temps, ma petite énergie sauvage cogne du front, piétine, fouaille, elle est orgueilleuse et têtue, elle veut filer de l'avant, elle a des choses à faire , peut-être pour ça que je fais un enterrement de première classe à la petit fille sage que j'étais , je lui dis: je te reconnais, je t'accepte, je veux me souvenir de ce que tu voulais, ne t'en fais pas. 
Je ne dis pas que je vais y arriver facilement, mais je vais tout faire pour.
Et garder dans ma poche la petite poupée à la jupe blanche et aux bottes rouges.(Dans le conte de Baba yaga narrée dans le livre, il y est fait allusion car elle représente l'héritage laissée par la mère morte à sa fille et représente l'intuition)

le petit chaperon rouge
   ps: ces deux tableaux datent de 2005, je n'ai jamais compris d'où ils sortaient, ni pourquoi je les avais peints...et d'ailleurs je ne les ai jamais terminés, ils ont disparu sous d'autres coups de pinceaux, d'autres sujets.
     

Rédigé par Planeth

Publié dans #pensées dans le miroir

Commenter cet article

Mavie 26/09/2007 20:06

Non, il n'y a pas de hasard. Moi qui ai entendu parlé de ce même livre il y a  plus d'un an par une amie qui me l'a conseillé, je le recherchais il y a qqs heures à peine dans les rayons de la médiathèque pour le découvrir enfin..

Planeth 27/09/2007 22:36

Alors? L'as-tu commencé?

lechalote 03/06/2007 00:34

J'aime vraiment beaucoup ta peinture, vraiment, vraiment... 

Planeth 03/06/2007 11:38

ouahhh ben mercire dis donc!

planeth 31/05/2007 14:09

oui ton conte me donne des fourmies aux doigts, mais ma pauvre, chez moi le diletantisme est roi!

Eryn 30/05/2007 21:16

ahhh j'aime le commentaire d'Hélène, surtout que j'ai un conte de fées à illustrer :-))) merci de ta proposition, mes mots sortent un peu comme ce que tu dis de ta peinture, sans savoir au moment où, etc. Mais je ne sais pas dessiner ce que j'écris, ou j'ai la flemme de m'y (re)mettre.le bonnet rouge en bas me fascine... je sais pas pourquoi

cathulu 30/05/2007 07:07

Ce bouqin, je le trimballe  depuis une éternité mais je n'arrive pas à l'ouvrir, c'est grave docteur  ? !:)

Planeth 30/05/2007 08:20

peut-être que sa substantifique moelle passe même sans l'ouvrir ?!moi je l'ai aperçu cité sur plusieurs blogs et une irrépréssible envie de le lire m'a prise, et là j'ai l'impression d'avoir un trésor.