Fais moi ton cinéma..

Publié le 16 Novembre 2008



Hier, la grande coque de bois de l'Utopia bruissait des impressions des couples qui sortaient de "Vicky Cristina Barcelona"..
 Les plus imprudents des maris posaient la question fatidique à leurs douces: "Et toi, à qui t'es tu identifiée?"
Mon doud est imprudent, ou joueur, et je ne suis pas menteuse, j'ai dit : aux trois. Mais évidemment plus à la brune si sage-avec-un-mais, comme sans doute les 3/4 des personnes hommes ou femmes présents ici ce soir...
Woody Allen doit être bouddhiste un peu, il ne juge pas, il sourit parfois, il est ironique, ça va de soi, mais pas de morale ou à peine.

On sentait donc les femmes batailleuses, les hommes un peu décontenancés, se sentant très Doug tout à coup, lorgnant leurs épousées d'un oeil inquiet.

Bien-sûr Javier Barnem était juste assez hypothétique, comme garçon, à fuir mais à regrets, on s'en doute.

La faveur de cette histoire naïve, c'était de nous confronter aux choses tues, les petits enterrements discrets que l'on fait parfois, et se demander finalement si c'était bien un service à lui rendre que de se livrer ad vitam eternam, avec résolution , à une personne par vie....

Je n'ai pas la réponse..



edit de 15h50: et qu'est ce j'ai envie d'aller à Barcelone!!

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Commenter cet article

planeth 17/11/2008 07:26

@mab:hello Mab, heureusement que tu passes ici, je m'ennuyais toute seule ! ;0)oui bien d'accord, fadasse ces deux blondinets! ;0)

mab 17/11/2008 07:04

Déçue par le W Allen sur la 2 hier soir. Un bon film mais il manquait de sel.