De l'eau, de l'eau, de là...

Publié le 23 Novembre 2008

 

 David 

 

Bon, comme on est en plein dans l'époque des découvertes diverses et variées, ne nous privons pas, nous avons inauguré ce matin  le trempage en bain public.

 

    Nos expériences passées datent de l'époque où les lardons étaient deux grenouilles perpétuellement frissonnantes et envie de pipi, en petit maillot fluo bleu vert jaune, sur le bord d'une  bassine de 25m chaude et bondée, les vapeurs de chlore mélangées à celles de pipis-par-mégarde, le brouhaha et la vapeur emprisonnant  nos sens pour la vie.

Arf, la petite piscine de Crolles, le dimanche matin, la merveilleuse sortie en famille comme l'avaient elles aussi imaginées toutes les familles des environs à la même heure... (ça me rappelle ma hantise des sorties ski de WE ou de vacances, ou comment se faire ch.. un max en beauté avec des petits n'enfants.)

 

Brefle que du grand, du beau souvenir.

 

Est-ce pour ça qu'on a ensuite filé vers une terre entourée d'une piscine géante? 

 

 Souvenirs de baignade en Corse? plages désertes et mer douce, ou torrents de montagne, enfin loin loin, tellement loin de l'eau en boite.

(Ou se baigner dans un lac dans les Pyrénées, c'est pas du grand bonheur, ça?)

 

Donc la pistoche, on l'avait juste un peu mis dans le tas de trucs pas possib' mais pas possib' du tout même.

 

Puis l'autre jour, une impulsion, un rien, un zéphir, un achat intempestif de maillot ad'hoc. L'envie, dans le froid humide de Novembre, de se glisser dans une atmosphère un poil plus tropicale, de flotter, un rêve, un fantasme?

 

Pi pas très loin d'ici, une piscine d'un modèle inconnu, avec trucs à bulles, hammam, sauna et tout et tout.( la piscine de Colomiers, espace Jean Vauchère ça s'appelle!)

 

Bon d'accord, la tester un dimanche matin, on est vraiment des veaux. Mais à force de ne pas avoir le temps , c'était ça ou rien, (mais on trouvera mieux, c'est sûr, ou plus tôt en tous cas!!)

 

Et puis même, y avait pas tant de gens que ça, et puis ça sentait pas le chlore, (si!) et puis, y a avait même de la place au hammam....mes aïeux......délice des délices.... j'avais testé une seule fois ce genre d'endroit mais pas ressenti ce bien-être encore, je crois que j'aurais pu m'endormir là.

 

 

La révélation du machin ne nous a pas empêché de sportiver quand même (vu que normalement on était sensé courir dans la forêt)  et dans les lignes nous sommes allés.

 

Conclusion: Il va vraiment falloir, maintenant, que j'apprenne à crawler sérieusement, parce que la brasse, même coulée, au bout de quelques allers et retours, ça fait mal entre les épaules. Je vais bien trouver un super prof dans cette super piscine! ;0))

 

Simon

 

 

Et re- David 

 

Non, je ne saute pas de cette hauteur (7,50m), j'ai le vertige, même si mon rêve est de sauter à l'élastique du haut du pont Napoléon, (c'est con, hein?)

Rédigé par Planeth

Publié dans #Vie de famille

Commenter cet article