A quoi on pensait à 20 ans?

Publié le 27 Novembre 2008

 

 

A 20 ans, qu'est ce qu'on était ?

Moi, j'étais aux Beaux-Arts de Rennes,en deuxième année (post-probatoire)   J'avais une méga géniale amie, Anne Charlotte, avec une crinière de feu qui lui auréolait la tête,

j'habitais seule au Manoir, et je venais de passer mon permis.

 

 

J'avais une coccinelle que j'avais peinte en rouge vif.  Mon premier chien vraiment pote, Bouly .

 

          

 

               Je me nourrissais de raviolis en boite, froids parfois, de camemberts, et d'oeufs, pour dépenser le moins d'argent possible en bouffe et pouvoir partir avec ma coccinelle rejoindre les copines de Saint-Brieuc.

Mon père quand il passait me voir, plongeait la tête dans le frigo en poussant de gros soupirs

Je jouais d'une grosse guitare folk qui me sciait les doigts, Supertramp tournait en boucle ainsi que Milton Nascimento, Alan Parson, Led Zeppelin..

Avec Anne Charlotte on dévorait les bouquins de Castaneda, en se jurant qu'on irait là-bas. J'avais éclusé tous les livres de navigateurs solitaires , d'alpinistes, d'aventuriers divers de mon père, les Giono de ma mère, Je peignais les ciels fébriles de Bretagne, à la gouache, sur des kilomètres de papier kraft.

J'ai eu mon premier vrai amoureux cette année de mes 20 ans, plus vieux évidemment, marié et tout le reste...Et les casseroles qui vont bien avec...

Je gagnais trois sous en faisant quelques portraits , et du baby-sitting quand je n'oubliais pas les rendez-vous.

Je n'avais aucune idée sur la politique, ni sur le monde en général.

J'étais plus timide qu'une huitre, planquée sous des trucs innommables que je dénichais dans le grenier, des vastes kabigs, des vestes de chasse, des pantalons à cartouchières qui sentaient encore le gibier.

La maison m'oppressait complètement, j'avais l'impression d'être sous sa coupe. Et quand j'étais avec les autres étudiants des BA, je me sentais comme une martienne, je n'avais pas les bons messages, je ne savais pas quoi leur dire.

A Saint-Brieuc, c'était romantique, Anne Charlotte habitait au bord de la falaise, elle vouvoyait sa mère,  son frère avait une tête de Jésus Christ descendu de la croix, et le vent soufflait. Là je me sentais bien.

Qu'est ce que j'imaginais de ma vie, à ce moment là?

Et vous vous étiez quoi, à 20 ans?

 

 

 

edit de 21h25: en fait j'avais Sentinela  de Milton Nascimento,  en vinyl, faut que je le retrouve en cd...

 

 

Rédigé par Planeth

Publié dans #Boîte à souvenirs

Commenter cet article

planeth 29/11/2008 20:30

@ à tous:
merci de vos témoignages!
Et ben!, oui les 20 ans ne sont pas si roses qu'on le dit, tellement de flou en soi et autour.. et les mecs à l'armée...les pauvres!
(chez nous sur mes 4 frères, pas un ne l'a faite! un objecteur et 3 réformés! pour un papa militariste, pas glop ;0))
Ce serait rigolo un montage photo de ceux qui veulent, à 20 ans, je veux bien le faire si vous m'envoyez ce qu'il faut! chiche ;0)
 
 

lechalote 29/11/2008 13:39

J'envisageais de quitter cette école de commerce dans laquelle je ne comprenais pas ce que je foutais et dans laquelle je n'avais qu'une ou deux amies complètement barrées, je sortais avec des étudiants des beaux arts, j'allais rejoindre le skiman rencontré en février, et j'agravais mon spleen en regardant passer les pétroliers au large du Havre par moins 15. Je portais des grandes jupes avec des longs colliers et je buvais beaucoup trop dans les soirées étudiantes, puis je suis partie 6 mois en Suède, et j'ai compris qu'il n'y a qu'à l'étranger que je me sentais vraiment bien.

Papa de Lili 28/11/2008 22:58

A 20 ans, j'étais habillé en soldat et je "maintenais l'ordre" dans un département français au delà de la "grande bleue"! J'avais des amis qui ne sont pas revenus et j'ai perdues quelques illusions!
Mes vedettes de l'époque: Martine Carol, Jean-Claude Pascal et Gary Grant! Mes chanteurs: Les Platters, Luis Mariano et Edith Piaf...
Autres temps! Je ne suis devenu adulte qu'un peu après 1968! (A 29 ans)
Amitiés.

corion 28/11/2008 22:54

à vingt ans, j'avais fait une croix sur mon entrée aux beaux-arts de Lille, j'étais en train de m'emm...nnuyer à l'armée, en attendant d'entrer à l'ENAC, (ecole aviation civile), à Toulouse. Rien à voir me direz-vous avec la peinture, mais je ne regrette pas: je n'étais peut être pas si doué que ça en dessin et autres coloriages (faut pas écouter ce que dit la famille, 'sont pas objectifs), et aujourd'hui je gagne assez bien ma vie, et viens de débuter un p'tit séjour de 4 ans à tahiti (d'où mon blog). Je ressortirai mes pinceaux et mes fusains à la retraite...

mab 28/11/2008 07:41

t'en poses des questions toi?