Il neige et le monde s'arrête ...

Publié le 8 Janvier 2009



C'est dingue, comme si en hiver, la neige était devenu une incongruité de la nature!


C'est pas de ça que je voulais parler en fait. Je suis en train de reprendre certaines toiles pas finies d'avant les vacances, et c'est drôle les gestes instinctifs:  J'ai pris tout de suite mon papier de verre pour effacer les limites des cadres que j'y avais peint.

Et effectivement les dernières, peintes depuis, sont dénuées de cadres.

Je ne pose pas de conclusions, j'avoue que ces grandes toiles sans mes carrés chéris que j'y inscrivais habituellement me donnent un peu le vertige, j'ai pas l'habitude, mais aucune envie de corriger ça.




Rédigé par Planeth

Publié dans #De l'art ou du cochon

Commenter cet article

Maky 08/01/2009 17:33

C'est peut-être que tu ne veux plus de limites ?La claustrophobie picturale...(Houa ! je viens d'inventer un concept artistique ...)Bise

Planeth 11/01/2009 11:45


Mais c'est un très beau concept, faudrait approfondir mais ça s'appliquerait souvent je crois!
Je ne veux plus de limites, euh, en fait je fais pas trop ce que je veux!


Papa de Lili 08/01/2009 11:31

C'est peut-être pour ça que je ressens si bien tes toiles! Elles portent en elles une sensation d'immensité, de liberté...No limit... Et c'est parfait pour moi!Amitiés.

Planeth 11/01/2009 11:44


c'est drôle, parceque moi je les vois encore bien les limites dans mes toiles! ;0)

Biz et amitiés itou!