Bref...et?

Publié le 20 Janvier 2009



  Je rebondis sur ce billet de lechalote qui m'a fait sourire: http://ahnonmais.over-blog.com/article-26893133.html,

En le lisant j'ai d'abord tout de suite pensé à un genre pourquoi l'homme est-il de Mars et la femme de Vénus ou un truc du style mais je rectifie le tir, car elle a raison, ce n'est pas qu'une différence entre hommes et femmes, (bien que).

Je ne suis pas scientifique, je vais donc exprimer les choses à mon habitude , c'est à dire de façon assez foutraque et à la va-comme je-te-pousse..

Le sujet c'est: cerveau gauche = cerveau analytique, cerveau droit = cerveau synthétique (je dirais "sensible" ou intuitif)

 Tiens je suis tombée sur ce petit résumé à l'usage des dessinateurs, ça va me faire un racccourci
http://pagesperso-orange.fr/jjblain/cbfiches02/a14cerveaudroit/cerveaudroit.htm

      Par exemple:
  Doud m'explique un raisonnement, mettons sur un problème juridique puisque c'est son job. 
J'ai le temps de faire autre chose, me laver les dents, ranger la maison, sortir le chien pendant qu'il développe point par point son raisonnement et à la fin, je termine sa phrase: et donc tu as pensé que.... (si je ne lui ai pas dit "Bref?" au moins deux ou trois fois)

Pour moi, tout le milieu était en trop.

Il reçoit un appareil dont il ne connait pas le fonctionnement: il sort le mode d'emploie et le lit.  Je tripote l'objet, branchouille les machins.


Un bug sur l'ordi : Doud lit les consignes en cas de panne, les forums, les conseillers en tout genre, je tripatouille, et suis mon idée.

On a vraiment deux façons d'aborder les choses assez différentes.

L'une n'est pas meilleure que l'autre.

Simplement on pense l'un de l'autre : il(elle) ne devrait pas s'y prendre comme ça.

Il pense: elle fait n'importe quoi, ça va pas marcher, et on va se retrouver avec un truc en panne

Je pense: Il met un temps fou pour un truc qui prend deux secondes.



Mon grand-père me rendait dingue aussi quand j'étais petite, et que je faisais du bricolage avec lui. Bon d'accord il avait plus de 80 ans, mais chaque  action prenait des heures, j'avais envie de tout envoyer valdinguer.


Je ne sais pas expliquer quand je pense qu'il faut faire ci ou ça.
Parfois ça me prend au piège, je perds pieds et ne sais plus quoi faire.
Doud sait toujours où il en est du petit a ou du petit b. Mais il n'arrive pas toujours non plus à résoudre par ce moyen les bugs de l'ordi.... et parfois il se mélange les pinceaux entre le petit f', le h et le petit a du début!

Je dis: j'ai l'impression que..
Il dit: je pense que..

Dans le lien sur le dessin, c'est frappant. On m'a appris aux beaux-arts à construire une sorte de plan avant de dessiner, si c'est un nu par exemple: esquisser les masses,  les proportions, etc...

Mais dès que j'avais un crayon en main , je voyais sous le blanc de mon papier grouiller des choses, des silhouettes, et je n'avais plus qu'à les faire sortir du blanc avec mon crayon. Mon frère Franck aussi s'y prenait comme ça, quand il faisait des voitures, il commençait par un pneu..

Mon cerveau droit prédomine en plein de circonstances, et j'aime suivre son cheminement, suivre le gauche m'ennuie.

Mais le gauche s'est emparé de certains domaines qu'il a jugé raisonnable de diligenter.
Je ne peux pas faire n'importe quoi. Il m'est comme une enclume parfois.
 Le domaine des émotions par exemple, il a trouvé ça bien trop dangereux d'en laisser les commandes à mon cerveau droit, il y  a un moment de ça, ayant eu soi-disant la preuve que j'en faisais absolument n'importe quoi .
Mon cerveau droit continue à jouer sur cet instrument là, mais en sourdine.
Il invente des chimères radieuses et arachnéennes qui ne tiennent au sol que par un fil de soie.
Mon cerveau gauche a longtemps tenu le cadre de ma peinture, jusqu'à l'écoeurement. 
Un jour il a laissé tomber, et depuis, mon cerveau droit découvre chaque jour le bonheur d'en faire à sa tête. 

Quand mon CG regarde mes tableaux, il ricane : c'est nul, ça veut rien dire... Mon CD le laisse dire... il rêvasse en regardant le n'importe quoi...

Depuis quelques temps mon CG commence à se demander si l'autre n'a pas sa place, raisonnablement...  Mais de là à le laisser s'exprimer en toutes circonstances, quand même pas... ;0)





Rédigé par Planeth

Publié dans #L'enfer c'est moi...

Commenter cet article

Lady Painter 22/01/2009 18:07

Alors, les références du bouquin:Dessiner grâce au cerveau droitde Betty EdwardsEditions MardagaISBN 2-87009-168-0Si tu ne le trouves pas, je peux te l'expédier pour que tu le lises. Tu me diras !Bonne fin de semaine !

Planeth 28/01/2009 20:21


bon déjà deux lectrices , y doit être bien!


catherine 22/01/2009 15:45

"dessiner grace aucerveau droit" de betty edwards

Planeth 28/01/2009 20:21


Ok, je note!


Lady Painter 21/01/2009 13:38

J'ai dans ma bibliothèque un bouquin qui traite de ce sujet. Je vais te donner les références et si ça t'intéresse, je suis prête à te l'expédier pour que tu le lises...
Bonne journée, je t'écrirai dès que j'aurai remis la main dessus !

Planeth 22/01/2009 16:21


ben ça alors, je t'avais mis une réponse et OB l'a avalée!
Je disais ouii je veux bien les ref merci!


catherine 20/01/2009 18:29

le gauche,le droit qu'importe quand le coeur parle,pleure,reve et chante a travers la peinture,la musique la poesie,la beauté du monde.Qu'importe qu'importe quand le coeur parle.a bientot catherine

Planeth 21/01/2009 18:18


ça danse dans ta tête dis donc aujourd'hui! Y a du vent en Corse? ;0)



Papa de Lili 20/01/2009 13:53

Faire sérieusement les choses sans jamais se prendre au sérieux! Rêver paisiblement tout en sachant que l'on rêve! Droite, gauche les deux doivent faire la route ensemble! Et en voyant tes tableaux, en lisant tes textes, je crois qu'ils fonctionnent en parfaîte harmonie! Pour le plus grand bonheur de ceux qui viennent te rendre visite!Amitiés.

Planeth 21/01/2009 18:22


rêver en sachant qu'on rêve oui! et sans culpabiliser de décoller du sol!
Amitiés à toi, blouson noir! ;0)