Tu ne tueras point...

Publié le 30 Janvier 2009

A lire, le monde diplo de ce mois ci, traitant essentiellement de ce qui se passe entre Israël et la bande de Gaza. (Lire entre autre l'introduction de Serge Halimi..)

Ça m'a fait penser à ce que me racontait Doud quand il était juge des enfants,  concernant l'enfant violenté qui écrit son histoire d'adulte avec les même outils que ses parents ont utilisés contre lui.
Est-ce le lot d'Israël, tourmentée ad vitam eternam par l'effarante grossesse qui a mené à sa naissance convulsive, de ne même pas se rendre compte qu'elle retourne ce pouvoir destructeur qui a anéanti tant des siens contre un bien plus faible qu'elle?

Et nous, tous, sommes nous à ce point paralysés par la trace de notre culpabilité commune pour une fois de trop laisser faire?

Rédigé par Planeth

Publié dans #Le monde est stone

Commenter cet article

Maky 31/01/2009 16:20

Oui...tu as raison, il paraît qu'on reproduit ce qu'on a enduré ?Est-ce toujours vrai, non et heureusement.Dans le cas présent, il y a à dire, mais les uns et les autres se sentant crucifiés à perpétuité...l'envie de me taire l'emporte...Après tout, quand on est frileux on ne s'installe pas au pôle nord !

Planeth 02/02/2009 10:19


euh la dernière phrase je te la laisse,
sinon, non heureusement ce n'est pas toujours vrai!


mab 31/01/2009 06:27

c'est exactement ce que je me dis devant tant de dérives!

Planeth 02/02/2009 10:21



l'homme s'empoisonne..



anita 30/01/2009 21:45

L'éternelle et toxique rente du malheur...L'article de Shlomo Sand est également très éclairant.

Planeth 02/02/2009 10:25


Vu! je ne l'avais pas sur la version papier, merci.