De l'interprétation...

Publié le 4 Février 2009



Ça y est je sais ce qui cloche,

Je m'explique,

Dans l'idée, je me donne un an pour traiter le portrait d'après nature, avec l'aide des cobayes qui voudront bien se prêter à ce jeu..
Ensuite, ensuite on verra, si je suis dans mon élément ou pas, si je trouve que ça vaut la peine, je me lancerai.

Mais jusqu'ici, les quelques essais effectués ne vont pas dans le bon sens, à vrai dire, ils m'épouvantent,
C'est très exactement ce que je ne voulais pas faire: du portrait scolaire, appliqué, besogneux.. la ressemblance à tout prix.

Mais cette démarche n'a qu'une issue: l'ennui

Et qu'un résultat: des portraits absolument sans intérêts et même assez laids.

je sais bien que c'est l'expérience qui me fera décoller de la peur, mais je dois tout de suite imprimer un mouvement, MON mouvement, mon intention, et ne pas me laisser déborder par le sujet.

S'accrocher à la ressemblance n'a aucun intérêt, aucune valeur, il faut s'en détacher complètement pour espérer avoir un semblant de vérité..


Bon voilà, les dés sont dans mes mains..
Saurai-je les lancer?

Mais c'est ça le bon de la chose: l'inconnu et l'expérience!



Rédigé par Planeth

Publié dans #De l'art ou du cochon

Commenter cet article

Nicole 08/02/2009 15:29

bonjour bien l'expression

Planeth 09/02/2009 19:30


Merci dame Nicole, bienvenue par ici..


Loïs de Murphy 06/02/2009 09:38

Oui bien reçu (flûte j'avais oublié de te répondre), mais suis une quiche j'ai rien compris !

Planeth 07/02/2009 13:01



arh zô, maile moi si tu veux..



Loïs de Murphy 05/02/2009 22:43

J'y connais que dalle mais quand je vois la beauté de  ces portraits je me dis que ce que tu viens de dire est débile.

Planeth 06/02/2009 08:25


c'est parce que tu n'as pas vu les précédents tout platreux!
as-tu reçu le code du player?


catherine 05/02/2009 12:37

tu rajoutes les rides les plus profondes,les marques du temps et les interrogations,les peurs et les doutes,les renoncements et les acceptances,les larmes et les sourires et tu y es lolamitiécatherine

Planeth 06/02/2009 08:26


j'espère que je n'aurai pas à tout dire! ;0)


Hélène 05/02/2009 12:03

Re... Je reviens sur cette histoire de portraits. Je me disais tout à l'heure en les repassant dans ma tête qu'il y a trop ou pas assez d'os. Il y a de la peau, de la couleur, de la lumière, de la peinture autrement dit, du pigment et du pinceau, mais il me semble qu'il y a une distance avec l'anatomie (la fameuse ressemblance) qui n'est pas encore résolue, les yeux de ton portrait flottent sans orbites, ils sont posés sur la peau du visage et si je suis baba devant tes choix de couleurs, de lumières, tes touches, mais dans cette zone je ne parviens pas à entrer dans ce dont je ne sais s'il est voulu ou non. Cette impression disparait quand je regarde le détail que tu as mis sous le portrait, j'entre dans la pâte et je me moque bien alors de savoir si je ressens une désynchronisation dans le visage. Et si tu travaillais des zooms ainsi ? Des couleurs qui dérapent comme dans les toiles de Lucian Freud ? Lâcher la bride à l'animal qui court pour qu'il aille de pair avec la Planeth qui pense ?

Planeth 05/02/2009 12:56


Merci de m'avoir envoyé sur ce peintre, vu sur une interview dans youtube, il a un visage tellement touchant et sa voix l'est aussi..

je comprends ce que tu dis pour le manque de masse, de poids, dans mon portrait,

 lâcher la bride, si seulement, je suis encore si coincée!