Un être humain,

Publié le 10 Février 2009

     

    Voilà plusieurs semaines , enfin, mois, même, que je suis immergée dans le monde du Dr Yang Jwing-Ming*.

Une pile de ses livres occupe ma table de nuit, me suit au salon, se pose sur mon bureau. Je relis et relis certains passages complètement hermétiques pour ma perception balbutiante, mon cerveau est comme un mille-feuilles et parfois oh miracle une couche moins superficielle de mon gâteau perçoit un vague écho , un semblant de clarification.
Je suis magnétisée par ses recherches, et voudrais être comme la feuille qui boit la rosée sans même s'en rendre compte.
Il tente d'être le point de liaison entre les textes anciens chinois et notre perception moderne...occidentale,  et c'est pas de la tarte, on s'en doute.

Il y avait quand même quelque chose qui me retenait dans toutes ces pérégrinations. L'humain qui tente de cheminer sur la voie (du Tao) doit devenir une sorte d'être transparent et silencieux , presque sans égo. Tout cela menant vers la sagesse  et un espoir de longue vie, voire d'illumination.

Il préfère reculer que d'avancer, se taire que de parler, s'abstenir que de faire,

Avec mon esprit d'humaine occidentale née au 20ème siècle dans un monde de mouvement perpétuel et d' appétits insatiables , dotée qui plus est d'un caractère affamé de vie, je me voyais mal partie sur ce chemin de granit.

Plutôt mourir jeune que de vieillir sans passions..

Et puis j'ouvre  un enième livre et tombe sur une lettre dédicace, de l'auteur, envers un ami disparu .

Un soupir de soulagement a délivré mes poumons,

Cette lettre est tellement pleine , tellement sensible, offrant sans retenue le contenu de sa tristesse et de son désarroi, que tout à coup cet homme m'a paru encore plus complètement crédible  et ce qu'il tentait de nous apporter , plein de nuances et d'espoir.

Non il n'est pas devenu par sa pratique avancée un être lointain et neutre, il a au contraire une fraîcheur de sentiments qui l'honore totalement..

Nous sommes fait de contradictions, et le savoir et en tenir compte nous rend plus clairvoyants.

Simplifier, clarifier, se débarrasser des grains de sable inutiles,bien-sûr,  mais chercher à se débarrasser de l'"enfant"? Que reste-t-il dans cette vie qui vaille la peine, je ne vis pas pour durer, je vis, c'est tout..





Dr Yang Jwing-Ming:    praticien MTC, Kung Fu,Taïchi-chuan, Chi-Kung, auteur de plus de 30 ouvrages sur les arts martiaux internes et externes(et leurs liens avec la santé), a créé l'YMAA( Yang's Martial Arts Association) et la YOAA (Yang's Oriental Arts Association)

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Commenter cet article

catherine 12/02/2009 18:48

avec plaisir quand tu auras du tempsje te remercie

Planeth 14/02/2009 10:36


Promis!


VanessaV 12/02/2009 09:52

un i à la place d'un u et tout mon propos change... rugosité... ne pas être lisse, binaire mais plein d'ambiguité... donc d'accord avec toi!

Planeth 12/02/2009 18:11


Rigosité était pas mal aussi, joli lapsus...


VanessaV 11/02/2009 20:30

Encore inconnu mais pour peu de temps... encore mieux avec de la rigosité ce monsieur!

Planeth 12/02/2009 09:04



Oui mais tu vois comme son visage est "enfantin" aussi, rigueur, fraicheur, simplicité!



catherine 11/02/2009 11:47

peux tu nous "offrir" le contenu de cette lettre?

Planeth 12/02/2009 09:06


Bizarrement, et alors même qu'il l'a mis en préface, cela me semblerait indiscret, mais si tu veux, je te scanne ça un de ces jours et te l'envoie par mail,
 les ref du livre:

Chi-Kung de Méditation, La respiration embryonnaire, Budo édition