Cassée....

Publié le 13 Février 2009

 



  Février.. c'est un mois maudit ou bien? Je ne l'ai jamais trop aimé ce petit mois de rien du tout, froid et languide, il me le rend bien

Il augmente mes défauts et avale mes qualités, je deviens obstinée comme un taurillon, limite brutâsse, et en même temps faible comme un agneau de lait.

Depuis le début du mois, mon mal de rein a fait place à un mal de cervicales qui lui, a gentiment cédé son tour à une flèche qui s'est fichée dans le haut de mon dos derrière l'épaule, et cette flèche ne veut pas s'en aller.
Je la connais, mais elle venait plutôt à gauche les autres années, mais moins longtemps,  là elle est plantée comme une banderille, et me fait enrager.

Alors ce matin, j'ai voulu retrouver malgré tout le bonheur de courir, il faisait tellement beau et la forêt était à moi toute seule.
Braver les interdits et les troncs des pins énormes couchés comme un mikado, il fallait bien que mon entêtement se paye, j'ai sauté d'un tronc et ai entendu ma cheville gauche faire un léger double craquement...Foulure..

Bien-sûr, j'ai cherché un nouvel endroit pour courir quand même, et la douleur en s'échauffant a diminué, et la joie de la lumière et de l'air , c'était bien...


Maintenant je me traîne comme un matou grognon, une couverture sur les épaules, et ruminant mon malheur.

Ma cheville me lance, que j'ai bandée d'une largeur de drap sur l'huile de millepertuis et l'immortelle, et mon carreau dans le dos ballotte comme un idiot.

Je la connais cette douleur, c'est le fruit de mes noeuds et de mes conflits internes, mais il n'y a pas de solutions, en tous les cas pas de pommade miracle.

Mes nuits ces temps-ci sont bien-sûr aussi peu mes amies que possible, j'étais pendant la dernière,  comme une plaque de métal chauffée à blanc, sur laquelle mes idées sautaient comme des poissons carbonisés..


Entre ce qu'on se promet de devenir et ce qu'on est, quel grand écart fait hurler nos articulations....

noirmoutier 90






edit de samedi: toujours mon glaive planté dans l'épaule mais la cheville ça va ! mon traitement de choc apparemment c'était bien!
Qui c'est qui veut bien venir voir "le bal des actrices" avec moi?

edit de 15h32: le glaive a l'air de bien vouloir céder aux "quatre orients" avis aux initiés...

Rédigé par Planeth

Publié dans #L'enfer c'est moi...

Commenter cet article

L............uC 20/02/2009 15:32

C'est amusant que c'est le pied gauche, enfin! amusant toute proportion gardée... à lire, de Topor " portrait en pied de Suzanne" dont voici l'histoire:"Tomber amoureux de son pied gauche, c'est la mésaventure peu banale qui arrive au narrateur, solitaire et obèse, errant dans une étrange ville d'Europe centrale. S'il est obèse et boulimique c'est qu'il est affamé d'amour surtout depuis que Suzanne l'a quitté. Mais voilà qu'elle est revenue, incarnée dans son pied gauche. La vie n'en devient pas plus simple pour autant car Suzanne entend bien garder son indépendance, d'ailleurs comment cajoler son pied quand on est trop gros pour se baisser ? Et comment garder son équilibre tout en prenant son pied quand on souffre de surcharge pondérale ?"Cela dit, tu as le pied beau ;O)prompt rétablissement comme on dit dans ces cas là.

Planeth 21/02/2009 11:03


Tu parles, un vrai pied de veau! cela dit ta comparaison ne manque pas de piquant  je m'en vais me pencher sur cette question, tu as des théories sur les points dans le dos qui se déplacent?
des accroches sentimentales également?


Lyjazz 15/02/2009 21:58

J'aime bien les cataplasmes d'argile verte et le passage chez l'ostéopathe ou l'étiopathe...Et puis la réflexion sur le pourquoi des trucs qui flanchent. Le côté, l'endroit du noeud ou de l'étirement de ligaments... plein d'enseignements souvent.La dernière fois que j'ai couru, pour me défouler après un truc pas sympa, je me suis fait une entorse énorme qui m'a gênée 2 ans. Depuis je ne cours plus du tout.... Mais l'ostéo est mon ami. Je n'aurais pas utilisé huile de millepertuis et hélichryse italienne pour une entorse, mais je m'en souviendrais. Les "quatre orients" : tout un programme ! C'est une préparation ?

Planeth 17/02/2009 20:38



Oui, moi zossi! ou de choux bien vert!
mais sinon la millepertuis elle a bp de vertus (dont celle d'être très facile à faire), cicatrices, brûlures, hématomes, etc.. et l'immortelle, ah si tu savais comment on m'a raconté ses
bienfaits, une histoire Corse ! ;0) (sur hématomes et coups)
et les 4 orients, c'est un exercice de Qi Gong, mais je n'ai pas dû le faire assez, ça n'a pas suffit...'fin là ça va mieux quand même!


Pour le côté et la raison inconsciente de l'entorse, oui, j'ai ma petite idée, et j'ai bien-sûr  "la maladie cherche à me guérir" dans ma bibli, toi aussi je parie! ;0))



Hélène 14/02/2009 16:32

C'est marrant comme le pied bandé de profil ainsi évoque une statue antique drapée... Un pied pudique de la plante ? Le taurillon libérée de ses banderilles va pouvoir continuer ses explorations ! et courage, la moitié de février est déjà écoulée. A quand une année sans novembre ni février ?

Planeth 17/02/2009 20:42


Tu as l'oeil artistique ! non c'est juste ma chevillère que j'avais la flemme d'enlever,
pudique du pied? tiens pourquoi pas! ;0)
le taurillon boitille, souffle et marmonne si tu savais! oui hein, sauf que si y a avait pas eu de novemebre je ne serais pas née...
je me contenterais bien de mois d'octobre à l'infini.... ;0)


mab 14/02/2009 07:35

Je compatis, entre rouillées du matin on se comprend.

Planeth 14/02/2009 10:39


Ben là c'est rouillée wolovezetaïme!
et les déficitaires de dodo itou! ;0)


catherine 13/02/2009 19:09

heureusement qu'il y a l'impermanence:)

Planeth 14/02/2009 10:38


Oui celle-là... et les constructions de l'esprit aussi! ;0))