Les garçons...

Publié le 12 Juillet 2009

Et si number two s'y met aussi....


La pharmacienne me dit: "heureusement, je n'ai que des filles..."

Dans mon sachet une montagne de boites de carton: tulle gras, compresses, bandages..

Hier soir nous avons fait la connaissance des urgences de Purpan,
( pfff c'est quoi cet espèce de labyrinthe impossible, il ne vaut  mieux pas être à l'agonie, le temps de trouver où se garer et la victime est déjà exsangue).

Mon mien grand fils de presque 17 ans s'est vautré en moto, s'est croûté, s'est étalé, s'est scratché dans un virage..la faute à un caillou, dit-il...

Sa bonne étoile est pleine de sagesse et je l'en remercie, elle lui a juste permis de sentir dans sa chair la brûlure du bitume. Une belle surface de jambe et de cuisse, de paume et de coude y est passée, suffisamment en tous les cas pour permettre  à un sérieux flash d'alerte de se poster dans le cerveau limbique de mon ainé, du moins je l'espère.

D'autres n'ont pas eu cette "chance" et dès la première incartade sont partis rejoindre les limbes.

Je suis époustouflée par la perfection du coup de semonce: ce genre de brûlure est très douloureuse, je le sais pour en avoir eu ma dose lors d'une chute à moto (et oui moi aussi) et handicapante pour une bonne dizaine voire quinzaine de jours, adieu le rafting avec les potes, adieu le camp en montagne, adieu la moto pour quelques temps.

Malgré tout, ces blessures ne lui occasionneront pas d'handicap , et s'effaceront petit à petit, le temps que sa mémoire garde gravée cette journée et que ses réflexes emmagasinent la prudence nécessaire et qui ne s'acquiert qu'à ce prix.

Grandainé est une tête brûlée, un grand corps vif et ardent, adorant la vitesse, aucune parole ne saurait le ramener au calme, et sinon, l'attacher? mais la vie se charge à sa façon de le prévenir,  et une fois encore je la remercie d'avoir choisi ce mode soft pour lui en causer.



Et sinon, ça n'a rien à voir mais  c'est vraiment l'été, dans cette maison, c'est vraiment les vacances, et ça me rappelle cette photo, prise à Bonifacio, en 2003, que j'ai toujours dans un petit coin, (j'ai réussi à arracher l'accord de Doud pour la mettre ici, youp!) Tiens c'était la fameuse année où je me suis gamellée!

Rédigé par Planeth

Publié dans #Vie de famille

Commenter cet article

Lyjazz 14/07/2009 01:11

L'an dernier mon neveu du même âge a fait la même chose avec sa moto lui aussi... pas les urgences, mais les pompiers qui lui ont bien remis les pendules à l'heure et donné des conseils. Mais il a eu assez peur pour faire attention.et j'ai pensé pareil que toi : c'est le début, un coup de semonce, pour la suite faisons confiance à sa bonne étoile.Parce que sinon, si on commence à penser à des trucs pires (trauma crânien par exemple...) Brrr !Moi la moto ça me fait peur. Voilà. Je verrais bien quand mes gars seront plus grands.

Planeth 18/07/2009 19:07


Moi aussi j'ai peur de tout ça, mais plus encore de ce qu'ils feront quand on ne sera plus juste à côté, à 20 ans on est souvent encore plus "invincible" qu'à 16 il me semble et le permis auto ne
vient rien arranger, 
Il a eu aussi très tôt des tas de couteaux, il adorait ça, alors que je ne supporte pas de voir une de ces bestioles ouvertes dans une chambre, mais bon, autant qu'ils apprivoisent tout ça quand je
suis à portée.

Par contre pas d'armes à feu:   fille, soeur et petite fille de chasseurs, j'ai eu beau voir traîner des fusils toute mon enfance, je ne supporterais pas d'en avoir chez moi.


laurence 13/07/2009 18:42

Que de souvenirs en voyant cette photos (ou vous êtes très beau,oui,oui vraiment)!! Et que de pansements à faire pdt les vacances!!! Bon,pas trop de cicatrices et ce sera pareil pour Dada.Dis lui que je compatis car je sais qu'il ne doit pas être très à l'aise!!

Planeth 13/07/2009 19:27


Et oui heureusement que tu étais là!! et Galla , tu te souviens les dégats!!
Bon on se cause pour de vrai, telef ou autre? ;0)


mab 13/07/2009 06:34

Comme tu as du avoir peur!

Planeth 13/07/2009 19:29


Et bé même pas, il m'a appellé juste après, voilà, je l'ai pris comme ça, soft..
Dire que je me suis tellement rongée les sangs quand ils étaient plus petits, mais maintenant, c'est comme si je m'en remettais à leur bonne étoile et je suis sûre qu'ils en ont chacun une très
attentionnée!