Dans quel étage j'erre?

Publié le 27 Août 2009

Edit de Samedi, 15h49:

Dans l'hébétitude où je me trouve, radassée sur ma chaise longue, je n'arrive même pas à goûter les grands bras de l'Automne qui viennent froisser le sec et le craquant, son souffle lent et inextinguible comme un appel , le frais et le tiède qu'il mélange à sa guise en tournoyant autour des troncs gris.
 L'Automne, le mien, il est là, pourtant,

"Votre coeur est lent, vous n'avez pas l'air d'avoir de fièvre donc"... Mon coeur est toujours lent..
"Votre tension est basse , vous devez être fatiquée".... Ma tension est toujours basse...
Ce diagnostic fait, la médecin me lâche, satisfaite, avec une autorisation à me faire piquer par un labo qui ne saura rien me dire de plus, à part:  "prenez des antibiotiques"... je n'irai pas.



edit de vendredi 12h40:

La classe totale...









Batiscaphe en plongée à 5000,  fermer les écoutilles, économie d'oxygène..

Au vu du chaudron bouillant qui me sert de tête, je dois être aux alentours de 39, plaque de zinc chauffée à blanc sur les poumons, et toux emphysémateuse, pas chicos la mère Michu..

Le disque dur rame, les fichiers sont mélangés, le ventilo est en panne, je survis.  Pour ne pas y penser, astiquons la maison, ça m'arrive si rarement...

J'ai pesté contre les matelas en granit des hôtels chinois, sur lesquels je suis arrivée à me faire des bleus rien qu'en dormant, mis j'en suis presque à les regretter.

Laisser passer le temps, pour revenir ici et maintenant..




Le 14 Août dernier, un peu plus d'un mois après sa dernière chute à moto, mon grand ainé est passé par dessus le capot d'une voiture, lui et son copain,
Une voiture qui ne met pas son cligno, deux ado à moto sans anticipation. Ils auraient pu y laisser leur vie, leurs bras, leurs jambes...

Et je n'étais même pas là, et je n'ai même rien su et sans doute rien senti à ce moment là. Et j'aurais pu le perdre....

Rédigé par Planeth

Publié dans #Chine

Commenter cet article

Lyjazz 29/08/2009 22:04

Or donc, dans les limbes, tu ressasses et mélange tout : passé/présent, ici et ailleurs...Si tu peux attendre et voir, à coup de grogs, de vit C, échinacée, chlorure de magnésium, transpiration, sommeil, je rajoute des HE d'eucalyptus (au moins) en massage sur le torse, le dos, la plante des pieds...Sinon : un bon homéopathe pour t'aider à remonter !Et parler à ton fils ? Mais ça tu as dû le faire !

Planeth 31/08/2009 10:54


Oui, et si je savais masser!  j'ai tellement hâte d'apprendre, on fait passer tellement de choses avec un massage!


mab 28/08/2009 08:42

Ce séjour n'était-il pas censé t'apporter sérénité et "zenitude"?Ton fils en fait de belles quand tu l'abandonnes...Allez j'espère que tout va rentrer dans l'ordre et...bon ménage, pas mieux pour se vider la tête.

Planeth 31/08/2009 10:55


Oui il m'en a apporté, c'est sûr, et des clés pour se positionner d'avantage, et des envies, des envies de voyage monstrueuses!!! ;0)
Un peu de temps et tout ira bien..