Efficaçons à mort

Publié le 14 Mars 2007

Un billet  m'a renforcé dans mon idée d'écrire à ce sujet, car c'est un grave sujet..

Certaines femmes....,un nombre certain,... on va dire pas mal et même beaucoup, ont  la même névrose que moi, et je n'en suis pas fière de celle-là, flûte , et elle finit même par me gonfler menu menu...

   C'est:" Regarde maman, je suis encore plus efficace que toi".

C'est aussi: "Eh papa, un peu que t'es épaté par ta fillote, hein, t'attendais pas à celle-là, avoir une fille et un  gars dans la même personne, je sais tout faire, même les trucs de mec!"

Génial!

C'est affligeant...

Pourtant il ne me semble pas que ma mère turbinait plus que ça à la maison, enfin , mesurons nos paroles, on était quand même 7 à la maison, et plein de gars là-dedans..mine de rien ça change des trucs quand c'est des gars..
Je vous fait pas un dessin.

Mais bon, je n'ai pas été sur le canapé, donc je ne sais pas bien  , docteur, ce qui me pousse irrésistiblement à vouloir remplir mes journées avec tout tout tout ce qui peut me tomber sous la main, et surtout à tenter de le réussir quoi qu'il arrive.

Un exemple: ce matin:
-Après avoir constaté de visu que le chat était infesté de vers (il avait fait son oeuvre au milieu du bureau le chéri pour bien nous montrer son embarras), je suis allée lui chercher du vermifuge au village, l'ai vermifugé (jusque là ça se tient) ,
Ai préparé un grand dada pour sa finale de hand:
-préparé
son pique-nique, - coupé ses cheveux, - fait sécher in extrémis ses affaires qu'il lui faut ABSOLUMENT pour le match, - déniché un sac de sport à la cave,
Une fois que zouzou n°1 était rangé (enfin livré),
-Consoler Petit n°2 d'être si fatigué de regarder les dessins animés, m'occuper de cette foutue satanée bondieu demachine à laver qui n'avait pas voulu finir de laver cette nuit, découvrir qu'en fait  les ouvriers  venus travailler hier sur le chauffeau solaire avaient viré le tuyau de vidange de la pauvre chérie qui se retenait de faire pipi depuis tout ce temps, elle est vraiment magique cette machine!
-Faire tourner enfin la-dite machine, et aussi une de linge tant qu'on y est..
ranger le petit déj,
-Attaquer les menus travaux: renforcer-doubler les barreaux de l'échelle de mezzanine chez grand doudou, lui confectionner une tablette, et remonter sa barre de bastingage pour qu'il n'ai pas la tentation de tomber du lit (à 1m60, ça fait plus mal),

-Nettoyer tout le chambard occasionné,

-Se rendre compte qu'il est plus que l'heure de faire le déjeuner et néammoins passer une demi-heure de plus à tapoter frénétiquement sur ce clavier pour vous raconter ça.

Voilà le déjeuner a été expédié, programme de l'après-midi entre autres: accrocher la carriole au cul du mitsu et aller chercher, voire couper du bois, avec la tronçonneuse mienne à moi que j'ai. Ce faisant , récupérer copain de petit mimi, etc...etc...etc...

Après elle s'étonne la pauvrette, de s'endormir sur son bouquin même passionnant..

C'est une journée basique.

ça fait un moment que je n'ai pas passé une seule journée avec pour unique question : vais-je mettre ce bleu gris en couche passée, ou gratter ce coin-ci de rose pour voir apparaitre le fond un peu griffé qui donne cet effet si rassurant,

En ce moment le fantôme de l'efficacité me tient sous sa coupe, j'ai vendu mon âme à une espèce de belphégor-matrone-reine de la maison , pas d'bol.

C'est déjà comme-ça d'habitude mais pas tant, alors je veux bien le printemps, les ptites fleurs, le soleil, mais quand même, j'aimerais bien souffler moi, juste un peu...parce que ça s'annonce pas moins chargé les prochaines semaines, là tout de suite, et moi j'aime le rien, le doux, le silencieux, le lent, et ils sont où?.?

Je ne rêve que d'arrêter cette machine diabolique, mais le bouton est où, et pourquoi je suis montée dans ce train d'enfer, alors que je ne veux pas..
Oui mais en même temps il y a mille autres choses que je veux voir s'accomplir dans cette maison,(ça, entre autres) et ces choses, j'ai envie de les faire...

Bon je me donne encore une semaine de ouf, et si je n'ai pas calmé le jeu, je me mets en grève de moi.

S'il vous plait, ohhh s'il vous plait , donnez moi vos recettes de paresse, je veux retrouver le ralenti, mon moteur s'est emballé...


 

 

Rédigé par Planeth

Publié dans #L'enfer c'est moi...

Commenter cet article

lechalote 17/03/2007 09:27

Oooooooooooooh, je sais que tu vas me pardonner, j'ai des milliers de noms dans la tête en ce moment, (hier, j'ai un collègue qui s'est enfin rebellé : moi pas xavier, Hervé, oups, un mois que ça dure, et un autre qui m'a parlé une heure et tut le temps, j'ai ensé : mais c'est qui ce mec?!!!) et t'as vu l'heure hier soir?
En tous cas tu es drôlement jolie (je repense à cette photo),
Bisous

Planeth 17/03/2007 11:32

beu non j't'en veux pas ,aïoli! euh jolie, c'est pas le mot qui me passe par la tête en voyant ma cheutron, mais bon...en tout cas je prends, c'est gentil!

lechalote 16/03/2007 23:51

Tu sais ce que je fais parfois? J'envoie tout le monde chez mes beaux parents (zou à 10 heures max dans la voiture, faut pas être en retard pour l'apéro au vin de noix), ou ailleurs m'en fous,mais sans moi, j'exige ma pause, et je renvoie l'ascenceur (we chez mes parents Timari fait de la guitare ou du pc ou du téléfoot ce qu'il veut). Et une journée de temps en temps, rien qu'à moi, qu'est-ce que je les aime celles là, la dernière fois, je suis allée au cinéma, un truc de fou, voir la môme (quand je ne me mets pas à tout récurer à fond comme la fois d'avant). Et aussi, imposées à la familia, sortie filles de temps en temps, la prochaine c'est mardi, du rien que pour moi,
Méthode de survie après gros pétage de plombs post deuxième bébé...Bon courage Pythie jolie

Planeth 17/03/2007 08:20

euh , moi pas pythie! :0D mais le conseil est bon d'ailleurs je l'ai déjà fait, avec un vague , très vague sentiment de culpabilité, qui ajoute à ce moment de parfait bonheur!

malaurie 15/03/2007 22:20

Ben, moi parfois c'est le contraire... je ne sais pas comment m'arrêter de ne rien faire ! Et, je ne sais pas comment t'aider ???Bon, j'essaie : Si tu décidais un matin de rester dans ton lit et de simuler une grosse fatigue (style j'ai pas fermé l'oeil de la nuit) et quand tout le monde est parti tu te lèves et tu prend un bouquin. Le soir venu, avant que tout le monde rentre, tu n'oublies pas de te remettre au lit et de geindre afin qu'on vienne te caliner. Bon, c'est un peu mesquin et tiré par les cheveux... Et si tu prenais des vacances ???

Planeth 15/03/2007 23:04

;0), merci malaurie! mais ce n'est pas par rapport aux autres que je fais des trucs et des trucs, c'est moi, cette andouille de moi qui me pousse , incapable de rester au lit je suis, à 7h30 même le dimanche , je tombe de la couette!!je suis maudite!
faudrait que je sois VRAIMENT malade alors! berk, non !

cathulu 15/03/2007 16:11

Quand il fait beau (ce qui est rare chez moi ...), j'installe  ma  chaise longue, une  tasse de thé et un bouqin, les  lessives attendront, le  repassage aussi,z'ont tellement de vêtements qu'ils  ne les rangent même pas alors...

Planeth 15/03/2007 16:14

oui, ça c'est très très très bien, (et comme ça tu les lis pour nous!!) promis dès que ça m'arrive, je vous préviens!

mab 15/03/2007 09:09

Et tu fais quoi entre deux petites occupations, je sens de la vacuité dans tout cela!

Planeth 15/03/2007 11:28

oui, hein, vraiment, y en a qui n'ont rien d'autre à faire! :0)