Chez l'acupuncteur...

Publié le 7 Avril 2007

 

Mon sauveur, l'acupuncteur

Pi en plus ça rime...
J'explique: pour plein de raisons sûrement mais que j'ai du mal à mettre tout bien à plat tellement y en a trop,  genre : "On a pas eu d'hiver", ou alors," le printemps est déréglé", ou bien, "ah ces putains de changements d'heure", ou juste, "je suis cyclothymique", bref, depuis quelques temps j'avais l'impression que d'un côté y avait moi, enfin physiquement, avec l'enveloppe et tout, et puis un peu plus loin, dans les limbes, mon intérieur. On dit d'ailleurs être  à côté de ses pompes, c'est très exactement la sensation que j'avais.

Bon c'est pas douloureux, j'étais pas énervée, ni rien, pas spécialement morose, pas de douleurs nulle part, on pourrait dire finalement que tout allait bien.. sauf que ... je n'étais pas chez moi. Il y a même des jours où je ne savais pas quoi dire!!! Là c'est très très inquiétant!

Bref j'ai tout de suite pensé à mon sauveur acupuncteur. Il n'y avait que lui qui puisse me tirer de ce mauvais pas.

D'ailleurs rien qu'en prenant le rendez-vous ça allait déjà bien mieux. Il est lui-même assez étonné de ce phénomène parce que c'est un genre  "je m'la péte pas du tout" et ça c'est assez admirable.

Or donc, comme la dernière fois (et oui maintenant je suis une vieille routarde de l'acu, j'ai déjà fait, trop d'la balle), je m'allonge sur le matelas douillet (ben ça compte qu'est-ce que vous croyez) , petite musique space mais bien cool, avec petits zoiseaux, petit odeur d'encens qui embrouille un peu le neurone, j'ai l'impression d'être chez le psy, (je sais pas comment c'est, vu que je n'y suis jamais allée, mais si ça se trouve ça ressemble à ça), d'ailleurs j'ai failli lui dire qu'il pourrait se reconvertir vu que quand on s'allonge sur son divan, on a tout de suite plein de choses à raconter..

Mais je suis pas là pour ça donc je le laisse quand même bosser, le pauvre ,si je commence à lui raconter ma vie, on y est encore demain..

Le but du jeu c'est d'expliquer ce qui ne va pas (ça c'est sympa): douleurs diverses, bobos en tout genre, sensations désagréables, désenvoutements, retour d'affection, puis d'attendre ...Il note plein de trucs sur son petit carnet, fait tirer la langue (on a l'air super malin à ce moment là), prend le pouls chinois (y a le chou chinois aussi, mais c'est pas la même chose) et d'après tout ça, la sentence tombe: vous serez piquée là et là, par trois fois, nan, en fait il en déduit que certains organes sont tristounets, pas dans leurs baskets eux non plus, faut faire circuler les énergies tout ça tout ça. Donc moi, c'était le foie. Des fois c'est un peu la rate qui s'y colle, mais là, c'était le foie. Il m'a dit je vous dénoue le foie, je savais pas que le foie faisait des noeuds tout seul, ça me paraissait un truc assez compact, et en fait c'est fragile ce petit organe.

Le truc de ouf c'est qu'il sait au moment de planter l'aiguille si ça fait mal ou pas, parce que dans ce cas je le griffe, et ça je n'arrive même pas à imaginer comment il le fait. Il m'a dit qu'il le sentait dans l'aiguille....c'est dingue....
Bon je rassure le tout venant, les aiguilles ça fait pas mal, on ne sent même pas quand elles entrent, par contre on sent quand ça touche le "réseau", ça fait une petite, très légère décharge électrique, parfois ça brûle un peu, parfois, l'aiguille veut bien entrer mais plus sortir, enfin c'est assez sorcier ce truc quand même..

Une dans le nombril, deux dans les poignets, deux dans le haut des chevilles, c'est pas le moment que je fasse la maline là, mais non, on est bien relax, je pourrais même m'endormir si je ne ressentais ce besoin pressant de raconter des trucs, je vous dis, son job en fait c'est psy mais il ne le sait même pas..

Après, si je suis sage, j'ai droit à une bougie chaude promenée au dessus du nombril, là, c'est le top du top. Puis un peu de piercing dans le dos et le tour est joué, le temps passe vite mais je suis restée une heure de ma vie, quand même..

 

 

Quand c'est fini, je descends en voletant les escaliers, je bondis jusqu'à ma voiture, je rentre dedans comme un papillon...Y a comme une lourdeur qui est partie, ... c'est vrai, mon foie est sacrément primesautier maintenant, je le sens!... J'arrive à la maison, je gare la voiture et là en ouvrant la portière , une beauté me frappe: dans l'herbe une touffe d'espèce de trèfle avec je ne sais quoi comme fleurs, les couleurs, c'est du technicolor, le vert est fluo, le rose est lavé au mirlaine, j'en ai les mirettes toutes esbaudies.. je sais maintenant ce qui m'a tant manqué pendant que j'étais absente de mes chaussures: les couleurs des choses!!

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Commenter cet article

cathulu 08/04/2007 08:56

L'étiopathe, pour moi ça avait bien fonctionné: j'arrivais à me  pencher sans plier les  genoux et à toucher mes orteils mais bien sûr, ça ne dure pas ! :)

Planeth 08/04/2007 10:08

ça c'est exactement ce qu'il faudrait à mon Dou', il est raide comme une bûche

mab 08/04/2007 08:25

pour moi c'est mercrdi je tente l'éthiopthe censé me redonner des articulation de jeune fille...Bon dimanche.

Planeth 08/04/2007 10:07

qui t'a volé tes voyelles? bon étiopathe alors, mais qu'est-ce que c'est un étiopathe?
bonne course aux oeufs ;0)

cathulu 07/04/2007 16:28

Bon week-end de  Pâques !

Planeth 07/04/2007 17:11

A toi aussi ;0), et que les cloches déposent des livres en chocolat dans ton jardin pour que tu les dévores!!
 

cathulu 07/04/2007 16:28

Dommage qu'il soit si loin, j'aurais bien testé !

Planeth 07/04/2007 17:10

c'est vrai qu'il est extra, mais y en sûrement dans ton coin!