Bizarre, bizarre...

Publié le 6 Avril 2010

Deux rêves, à deux nuits d'intervalle.

 

Le premier me voit produire non pas des toiles mais ce qui s'apparente plus à l'objet, pas sculpture mais objet peinture, matière, respectant encore le fomat et la place du cadre. C'est pas très grand, la surface est creusée, rugueuse, rustique, "art-brutesque", y a-t-il du grillage, du bois, de la fibre? des trous, des transparences, mes envies de petit crayonnage?

 

Je tourne autour de l'idée, depuis... je crois que j'ai trouvé comment je vais essayer.

 

Le deuxième à la fin d'une longue histoire très construite, très narrative, avec bruits, couleurs, mouvement, me voit sortir d'un fauteuil roulant et partir en courant, pieds nus, et me disant: je n'ai rien, je n'ai rien...

 

Là ok, moi qui suppute l'arthose de la hanche (je le saurai demain) et la restriction de mouvement, je peux comprendre la signification d'un tel rêve, mais..

 

Que représentent-ils ces deux là? Cela m'arrive très rarement d'avoir de ces rêves attachés à ma réalité. Alors, des intuitions, des élucubrations, des envies?

 

J'aurai sans doute la réponse à ces questions assez vite.. 

 

En tous les cas je vous le dis, un passif de plus de 20 ans d'équitation semé de chutes plus ou moins brutales et trop fréquentes (mais aussi quel besoin de tester mes limites et au fond, ma trouille?)  ça ne vous arrange pas le cartilage, c'est ainsi mes amis! ;0)

 

contreplong-e.jpg

pour de bonnes chutes, par exemple, choisir une monture bien grande , au moins 1m75 au garrot, et bien vive, SF musculeuse avec un parent PS.. ;0)

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Commenter cet article

Depluloin 13/04/2010 15:30



Bonjour,


Je viens de chez Luc L. J'allais dire grand bien de vos peinture lorsque je tombe sur ce billet. Des rêves bien construits, c'est déjà un bon point! (Je parle de la création artistique.) Par
ailleurs, ils sont souvent l'expression d'un désir. Dans vos deux rêves, cela parait évident.


Sinon, pour être franc, je n'aime pas les chevaux et je pèse mes mots. Des accidents, des morts même autour de moi, non merci! Les cavaliers n'aiment pas que l'on évoque cela mais puisque vous le
faites...


Et j'espère sincèrement que tout va bien.


 



Planeth 13/04/2010 19:21



Et bien du plus loin que vous veniez, vous tombez bien, je viens d'arrêter de peindre avec l'impression de quitter le marécage, mes couleurs sont lourdes et boueuses quand je les crois raffinées,
tout ça respire le rance, et je suis bien avancée, un commentaire est toujours bon à interpréter en sa faveur, dans ces cas là.. ;0)



Papa de Lili 10/04/2010 20:55



Y a-t-il tant de différence entre le rêve et la réalité? Réalité subjective où songe objectif? La vie de demain sera la réponse!


En attendant gaffe! Un cheval c'est pas toujours très malin...


Amitiés.



Aneth 13/04/2010 19:25



heureusement que je ne prends pas pour argent comptant tous mes rêves, cette nuit je me suis pris un énorme pilier d'acier sur la tête, mais par chance il m'a préservé dans un petit espace qui
s'est transformé en paysage...


pour les chevaux, c'est un bagage assez lourd que j'ai posé en arivant à Toulouse, plus de chevaux donc, et plus de chutes..  Amitiés itou.. et pas trop de bonbons ;0)



mab 07/04/2010 07:58



Tu n'as rien, tu n'as rien, tu n'as rien, c'est ce que je te souhaite.



Planeth 13/04/2010 19:26



merci Mab, effectivement rien aux hanches, trois fois rien, ce sont les lombaires qui me jouent des tours, mais des petits ;0)