Bretagne hybride...

Publié le 22 Octobre 2009

          Yves-Marie et Marie-Louise, les arrière-grands parents de Dol, qui n'ont pas les caractéristiques qu'ils ont transmises à leur petit-fils Yves... (yeux bleus tous les deux)
 
        Le besoin de se rattacher à de puissantes racines nous fait voguer parfois dans des fantasmes assez originaux. Je n'ai pas de réponses à la question que je vais poser, l'idée m'amuse car elle vient tirlipoter les multiples connexions que j'aime imaginer avec une certaine partie du globe.

Les Mongols  de Gengis Khan ont-ils envahi la Bretagne? 

En écoutant la radio, hier, j'apprends que Saint Samson, dans la vallée de la Rance, aurai été nourrie d'une incursion mongole, et que les habitants eux-même se surnomment les chinois (c'est faire peu de cas du fait que les chinois de l'époque de Gengis Khan (vers 1215) n'auraient sûrement pas apprécié d'être confondus avec les envahisseurs mongols!) . Bon,

Saint-Samson / Dol de Bretagne, c'est pas loin, mais en vérifiant, si mes arrière grands parents de Dol se sont effectivement mariés là, ils sont originaires des environs de Guigamp.  Saint Agathon, et Pommerit le Vicomte très exactement.


  Alors oui, effectivement l'ainé de leurs petits-enfants, mon oncle Yves, avait les pommettes saillantes, les yeux bridés et le cheveu très noir, et a transmis ces caractéristiques à tous ses enfants.
  Du côté de ma mère, à part des yeux en amande ou des cheveux noirs chez deux de mes frères, (et le fait qu'on m'a surnommé à un moment donné la petite chinoise!) plus de trace de cette éventuelle invasion Mongole.

  Mais quelques dizaines d'années plus tard,  la coïncidence me trouble.
Pourquoi mon frère F est-il à ce point fasciné par la Mongolie (c'est vrai qu'il n'est pas le seul, c'est un territoire qui fait largement fantasmer!) et le chamanisme (je suis d'accord le chamanisme n'est pas qu'une spécialité mongole)?
Mon frère Y,  devenu moine bouddhiste, traîne , lui, ses basques spirituelles du côté tibétain, et moi, je tombe depuis quelques mois dans le chaudron bouillant de l'histoire, et de la culture chinoise ?

Je n'écarte aucune hypothèse:   le hasard, un effet de mode (?!)  le besoin de spiritualité de la génération née dans les années 60,  l'attirance vers une culture qui admet l'idée de la réincarnation?

L'autre jour (j'adore me rappeler que c'était seulement "l'autre jour"!)  dans le métro de Pékin, une famille très probablement d'origine mongole s'est installée à côté de nous. Une femme, grande, presque masculine d'allure, yeux bridés noirs, et pommettes fortes et hautes, m'a scotchée,  j'avais l'impression de me trouver à côté de ma famille, cette femme aurait pu être une de mes cousines .  J'avais le palpitant à 100000..


 Je ne me revendique que rarement bretonne. On m'a parfois dit: tiens t'es bretonne, toi, quand je trainais mes basques au dessous de la Loire. Je n'ai pas , (pas trop!) la nostalgie de cette région, une impression de mélancolie  en baigne trop le souvenir pour ça.
Alors pourquoi scruter le passé?  Alors même que je me passerais bien de la filière familiale pour sauter directement à l'idée de réincarnation.
 

Le détail qui tue: Argol est un village de la presqu'île de Crozon ... c'est aussi le nom des bouses de yacks en Himalaya et en Mongolie...


et ça vous fait rire ?.... ;0)

Rédigé par Planeth

Publié dans #pensées dans le miroir

Commenter cet article

Vivette d'ici 18/08/2013 16:00


Waou. J'ai imaginé des scénarios semblables plusieurs fois. Souvent quand je voyais mon oncle Josic ou que mon ami se moque de mes yeux tirés. Alors je lui répond que c'est à cause de l'attirance
de nos arrière grand-mères pour l'exotisme mongole. Il me demande quand, je lui dit vers 1300.Impossible en plein moyen âge selon lui...Et puis je tombe sur ce site!!!Je vais aller vérifier si
Dinéol ne signifie pas pisse de marmotte!Clin d'oeuil bridé!

Lyjazz 23/10/2009 10:22


On m'a toujours dit que j'avais une tête de chinoise moi aussi, au moins à la naissance. Mais je n'ai pas de photo aussi chouette que la tienne.
Pourtant de mon côté c'est espagnol : une branche de Murcie et une autre d'Aragon. Mais clairement il y a des sarrazins dans mes ascendants et aussi des celtes blonds aux yeux bleus.
De toutes les manières le métissage est le meilleur des phénomènes.
Et peut-être aussi que ces traces physiques sont des traces de vies antérieures, qui résonnent encore et vous ramènent en Asie... qui sait ?


Planeth 25/10/2009 08:26


Oui je me dis que les vies antérieures laissent aussi des marques, et que ce n'est pas un hasard , qu'il faut sans doute en faire quelque chose, un genre d'indicateur. Cela permet peut-être de
faire des raccourcis, de comprendre plus vite certaines choses, phobies, attrances, capacités...
Je plussois pour le métissage!


mab 23/10/2009 06:37


Ah mais c'est passionant tout ça, cherche, cherche et trouve, trop de coïncidences...


Planeth 25/10/2009 08:27


Je ne sais pas , il y a ce qu'on veut trouver aussi... Je laisse venir, comme une brise, une fragrance... ;0)


Papa de Lili 22/10/2009 11:56


Dans la mesure ou il n'y pas de "race pure" rien n'est impossible! Les caractéres de nos lointain (où proches) parents peuvent donc ressurgir à n'importe quelle génération. Les mécanismes de
l''hérédité, malgré les étides de Mandel, ne sont pas parfaitement connus.
Ma famille est originaire de Dordogne (Y a une paye) et certaines caractéristiques chez un de mes grands-pères faisaient parfois dire ses amis: "Au temps des invasions sarrazines une de tes aîeules
n'a pas du courrir assez vite..." Inch Allah!
Amitiés.


Planeth 25/10/2009 08:28


Et toi , tu te revendiques instinctivement d'où, voyageur?