Constant , Tinople ? Hist(oire)enboule....

Publié le 30 Décembre 2010

istanbul-320.JPG

 

 

 

Sur les toits d'Istanbul, en compagnie de l'oiseau aux belles sandales jaunes..

 

On a vu...

 

Les chats , les myriades de chats, souvent nourris , bords de trottoirs, de vitrines, garnis de croquettes,  les duos de chats qui s'engueulent avec leurs jolies voix de paghjiela..

 

Ils sont doux , propres et on les a tous caressés. (nan, y en a des moisis, comme partout, mités et rongés de trucs  glauques)

 

Les chiens, moins,  des gardiens, c'est juste, ils n'ont pas le sourire facile.

 

Des paniers pleins à raz bord de poissons argentés, en cercles , en pile, en faisceaux, des gros plats, des ovales, des pointus, , le petit bord des pêcheurs , en bas du pont de Galata, avec quelques chaises sur les pelouses, plus qu'à attendre que le poisson frit, ça sent fort, gueule nauséeuse de bon matin, pas prête à avaler ce genre de trucs.

 

On remonte sur des petites alcôves  brinquebalantes, des petites casemates au creux des maisons rouillées, et la c'est la maison de toutou, y a un  stand pour chaque sorte: la maison des boulons, la maison des chaines, la maison des vis, celle des vieilles tronco pourrites, j'ai les preuves, si.

 


Des gamins nous poursuivent de turc avec un chiot dans les pattes, nous le vendre...

 

Du jus d'orange pressé avec une presse à main, sur la charette garée sur le bord de la route, le monsieur à moustaches.  C'est bon.

 

La montée abrupte, les escaliers de marbre, le marbre, il y en a partout ici, les trottoirs sont glissants de marbre, Istanbul est marmoréenne..

 

 

Les énormes bateaux, les énormes panaches noirs foncés qui les coiffent,  ils se garent comme des voitures de rallye sur un chemin de sable, un dérapage sur l'eau dure, la grosse masse de fonte qui s'approche comme un moineau léger du ponton.

 

Les rabatteurs raccoleurs de tout poils (noirs)  y a celui qui s'appelle Federer, celui qu'on appelle l'américain, ou "pas de cerveau", ceux qui vous font des grands signes depuis la berge et leur restau le meilleur de tous, alors que le bateau n'a même pas posé son amarre.

 

 

suite plus tard...

Rédigé par Planeth

Publié dans #Vie de famille

Commenter cet article

mab 05/01/2011 09:04



Heureuse de te retrouver!



Papa de Lili 01/01/2011 20:38



Beau le voyage... Je te souhaite une grande et belle année avec beaucoup de jolies toiles pour le plaisir des yeux de tes visiteurs!


Amitiés.



Leonor 01/01/2011 11:43



C'est la bonne surprise de la nouvelle année. Te revoilà ? Ouf, j'ai eu peur de t'avoir perdue !


Très bonne année à toi et bises amicales aussi !