Interrogations futiles..

Publié le 19 Octobre 2009


Dans le chapitre des interrogations futiles et passagères, en voici une :

Pourquoi je suis atteinte de presbytie féroce en ce qui concerne l'état de propreté de ma maison? Et que tout à coup et là ça devient cruel, l'aimable brouillard qui entoure chaque chose se change en une percutante et douloureuse découverte?


Je viens de m'apercevoir que tous , absolument tous les interrupteurs sont immondes, j'ai,l'impression que pendant la nuit, une armada de lutins malfaisants est allée malproprer mes petits carrés blancs . Ça n'y était pas hier? Ou si?

Je me suis jetée dessus en première urgence ce matin... Mais que vais-je découvrir demain? Une autre action des lutins? Ou bien est-ce que je vais devenir maniaque (ou juste un minimum lucide) en vieillissant?

Redoutable ça.

Mais pas vital.

Mais quand même...

Et chez vous, c'est vigilance extrême ou  bien tout à coup une fois par an, vous vous apercevez que chez vous c'est le fun pour les araignées, les mouches et toutes les bestioles de la création?



Pour Mab:   Comment veux-tu, mais comment veux-tu, je ne pourrai jamais tout raconter sur ces stages de formation!!! ;0)
Juste, c'est passionnant, et très agréable d'être avec des étudiants comme moi qui sont là avec bonheur!

Rédigé par Planeth

Publié dans #Billets futiles

Commenter cet article

lechalote 25/10/2009 10:39


Là, tu me fais rire, j'ai le même problème! Tout à coup, j'ouvre un oeil, et je me dis "mais non, c'est pas possible, ça peut pas être aussi dégoutant chez moi!!". Les interrupteurs, c'est
chronique, soulever les coussins des canapés et y retrouver un an de nourriture, barettes, jouets, les moutons sour le lit et les moustiques fossilisés, le tour des mitigeurs raide de crasse, le
haut de hotte, c'est le pire!!!


planeth 22/10/2009 11:31


Bon on est donc bien d'accord sur la présence ricanante t farceuse de lutins fouteurs de bazar !

Je vois que ça n'épargne personne, et pour Anita: c'est curieux comme moi aussi je ne résiste pas à l'appel de l'aspirateur quand je sais qu'on va venir chez moi... laisser-aller pas complètement
assumé! ;0) Je me dis que c'est l'occasion.. qui sait, si personne ne venait, peut-être que je ne ferais plus du tout le ménage! ;0)))

Bon j'ai eu quelques soucis d'ordinateur mais ça va mieux (il paraît qu'il était achement crado!!!)


anita 21/10/2009 08:20


Ah! les grands moments que je vis, lors de réunion de synthèse autour de familes signalées aux services sociaux, quand j'entends l'assistante sociale raconter comment madame (oui, toujours madame)
ne fait pas le ménage...
Ah, l'activité fébrile que je déploie quand de nouvelles personnes viennent chez moi et que vraiment...
Ah les moments délicieux que je pase à bloguer quand je me dis que j'ai bien autre chose à faire que le ménage...
Ah les moments  où je me dis que dans une autre vie , je saurais m'y prendre...


Lyjazz 20/10/2009 11:59


Même presbytie ici...
Le ménage n'est clairement pas ma priorité.
Par contre je suis en voie de désencombrement, et ensuite je pense que ce sera plus facile pour voir la saleté partout...

Comme les autres : les lutins passent dans la nuit, et là, au matin, nos yeux se dessillent.


mab 20/10/2009 07:15


C'est curieux mais les lutins viennent parfois chez moi aussi, par contre ma fréquence d'activité est plus rapprochée que la tienne, ce qui ne change pas grand chose puisque le lendemain c'est à
refaire!