Le monde est un dragon..

Publié le 4 Mars 2013

 4mars13-001.JPG

 

En plein mélange des genres ou au contraire en pleine "fusion" des genres, je me penche en ce moment sur les pierres.

Le point de départ: le rêve dans lequel je saisis une malachite sur une étagère où s'en trouvent deux, pierre dont je ne connaissais pas l'usage et qui ne m'avait jusque là pas frappée.  C'était il y a quelques jours, ou semaines je ne sais plus.

Il se trouve que la malachite, comme la chrysocolle qui m'a attirée hier, sont deux dérivées du cuivre,

Il y a quelques jours, j'ai acquis un bol chantant, là aussi, par hasard.

N'y connaissant rien de rien, j'ai appris qu'il était constitué (en principe) de sept métaux: l'or, l'argent, le mercure, le cuivre, le fer, l'étain et le plomb.

Chaque métal étant lui-même symbolique d'une planète:

L'or pour le Soleil, l'argent pour la Lune, le mercure pour  Mercure, le cuivre pour Vénus, le fer pour Mars,  l'étain pour Jupiter, et le plomb pour Saturne.

Il y a donc eu "juste" un tropisme vers des éléments contenant du cuivre.  Sans doute un besoin signalé de mon propre corps en ce moment.

Tout ça pour dire : quel rapport avec la médecine chinoise?

J'ai la "fâcheuse" conviction que tout , absolument tout, est lié, le présent le passé et l'avenir, l'ailleurs et l'ici, l'interne et l'externe, l'inerte et le vivant, etc...

Pour la MTC, tout cela se résume en une phrase:

"Il n'y a qu'une énergie qui est la matière fondamentale constituant l'univers, et toute chose au monde est le résultat de ses mouvements et de ses transformations"

                                    C'est le Qi.

Cela fait 40 ans que je suis dominée par ma raison, mais l'inconscient  réussit peu à peu à pousser une porte de mille tonnes qui lui barrait la route.

Ainsi, au fil de ma peinture, je me rends compte qu'elle est truffée de symbolique sans que j'y puisse.

 Je fais le chemin à l'envers, je découvre des choses et je suis le fil à l'aveugle,

tous les fils se rejoignent.

Je ne fais rien de mes découvertes, elles sont juste posées là, mais je sais que cela réveille une perméabilité qui existait , totalement bâillonnée (combien sommes nous dans ce cas..)

les portes et cloisons fictives installées dans mon cerveau se dissolvent peu à peu.

Veulent y entrer des éléments que j'accepte volontiers, le dernier en date: le Jin Shin Jyutsu.

Le toucher, et l'énergie qui l'accompagne, comme élément de base du soin... évidemment, non?  Si proche du TuiNa, si proche du QiGong thérapeutique, si proche de nous tout simplement.

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Commenter cet article