les miettes

Publié le 11 Janvier 2014


 

F1000023.jpg

 


  C'est bizarre les images-souvenirs, quand on n'essaie pas de les ranger proprement, de les classer, de les habiller comme il faut..

Ce matin ,  je me suis réveillée avec des mots et des flash

Il y avait des dents, les dents très bien rangées, petites et parfaites de mon père , des mâchoires musclées et carrées qui broient, des éclats de lumière sur des fusils posés sur une table brune, des éclats de voix

Il y avait des mots : incendie sous la peau, prédateurs, carnassiers, viandards

Mon père bouillonnait de chaleur interne et pendant longtemps, je suis allée me coller à son flanc le matin, comme un chien contre un poêle .
Le soir , je m'endormais de la même façon, sur le canapé du salon, lovée dans son antre, comme dans les pattes d'un ours

Lorsqu'il était en colère , il devenait rouge et ses yeux faisaient des éclats noirs, ses hurlements sortaient comme la vapeur d'une cheminée de paquebot, les mots les plus humiliants sifflaient sur nos têtes,

Mes signes sont de feu, tous. Et pourtant, ou peut-être justement à cause de ça, la présence de l'eau me fait me retrouver, m'apaise , les endroits marquants pour moi sont les ponts, les bords d'eau, les rives, voir le courant..

Les souvenirs sont brülants, incendies sous la peau...

Rédigé par Planeth

Publié dans #Boîte à souvenirs

Commenter cet article