temps perdu

Publié le 12 Mai 2010

         

margouillat.JPG

 petit margouillat sur ma vitre, Saint-Florent, ché pu quand...

 

 

          Bon, revenons à nos moutons.. je sens bien , à l'inexorable mais néammoins perfectible désertification de ce blog, que passer des bouts de toiles après des bouts de toile, ça va bien un moment, mais ça fait pas mousser la mouillette. (n'y voyez rien de scabreux ,ça m'est venu sans  intention)

En plus je viens de placer, (caser?)(là: ) 17 bambins de peinturlure, des petits, des moyens des grands, je n'ai plus à m'en occuper ni à veiller à leur avenir, je peux prendre un temps de pose pour parler de tout et de rien..

 

Ce qui me sidère par exemple, et pour me replacer dans mon rôle de mèèère, c'est que mon Mimi de 14 Printemps et des boutons en sait déjà plus sur "comment gérer son angoisse du temps qui passe sans se retourner, hélas" que moi en 45 ans.

 

Il vient de se procurer deux jeux de la mort-qui-tue, avec beaucoup de possibilités de trucider son prochain, Et après avoir pendant deux heures tirlipôté sa manette frénétiquement,il s'extasie:

 

"Oh maman, c'est trop  bien, je viens de passer tout ce temps sur un truc débile et qui sert à rien, et ça va, je me sens très bien, pas angoissé du tout, un enfant normal quoi.. ahhh c'est trop bon, je continue..."

 

Oui

 

Il faut dire qu'il m'a déjà assenné la constatation suivante il ya quelques jours:

"Pu...., déjà 14 ans, et j'ai rien fait de ma vie..."

 

Mon  fils a hérité de mon don pour l'angoisse inutile, celle qui voit passer les minutes en nous disant :" il faut remplir cet espace de choses passionnantes et indispensables, et là, je fais quoi, je perds mon temps, c'est horrible."

 

C'est tombé sur la guitare.. Bon ok j'aurais bien aimé que ça tombe un peu plus sur les maths et la physique aussi, tant qu'à faire..

 

 

Mais c'est à moi de tirer les leçons de sa constatation: plus on fait dans l'inutile exprès et finalement moins on stresse de gâcher de la bonne minute de qualité.

C'est l'exemple du train, (c'est pour ça que j'aime voyager)  assis sur une banquette à regarder défiler le paysage, perdre son temps devient inéluctble et délectable.

 

Chez moi c'est à ce point maladif, que j'en viens à refuser des visites ou des sorties en ayant pesé le pour et le contre et m'étant dit: nan, tu vas perdre une bonne demi-journée là, pas possible..

 

 

Débile...

 

Je sais....

 

 

D'autant plus que je suis profondément atteinte également par la maladie contemplative, et que passer de longues minutes à regarder mon prochain s'activer ou l'herbe pousser ou les poissons de la mare jouer à qui sera le premier  ne me gêne pas .

 

Mais regarder me nourrit, alors que parler me vide, je crois.

Enfin je sais plus trop..

 

Mais faut faire gaffe, on devient malotru sans le vouloir, m'absenter de la vie des gens dont le bavardage je le sais va me faire loucher sur la pendule n'est pas de bon goût, en fait,

 

 

Finalement la peinture, c'est vraiment ce qu'il me fallait: passer du temps à fabriquer du rien, utile et absolument inutile, avec le bavardage des gens de radio ou la musique pour tout compagnon, l'atelier est un parfait endroit pour étirer la minute comme une guimauve mauve, la minute s'écrase sur la toile, comme une pâte épaisse, je l'étale du couteau, je la gratte, je l'extermine, je la comble, je l'emploie, je griffonne dessus, j'y raconte des petites bribes, et là je suis en paix.

 

 

 

 

 

Rédigé par Planeth

Publié dans #pensées dans le miroir

Commenter cet article

Lyjazz 19/05/2010 14:01



Il est conscient, ton 14 ans et des boutons !


Et toi tu fais des liens avec ce que tu es.


Moi je crois qu'on se construit dans ce temps d'observation, contemplation.


Et je rêve aussi de relations humaines où je pourrais dire sans choquer ni vexer que je n'ai plus envie de parler, que j'ai besoin d'un moment de solitude, ou au contraire que la personne qui me
visite peut parler mais sans attendre une attention de ma part....



Planeth 24/05/2010 20:19



ça s'peut, ça arrive, y en a ... moi je pars toujours avant de savoir si une amtié sera de cette nature là, pfff, quelle nigaude...



Brailly karine 13/05/2010 09:49



Eh oui, toujours autant. Je suis à Carré d'artistes, et ça marche bien, + quelques galeries (Perigueux, Alençon et Bordeaux).


J'ai un peu ralenti les petits marchés de plein air, car je suis actuellement enceinte de 6 mois..petit garçon prévu pour le 16 Août !!!


Gros bisous, et bonne contemplation...personnellement, je suis également dans une phase de relaxation-méditation-contemplation..



Brailly karine 13/05/2010 08:16



Ben, j'te vois plus sur artevistas ?!?!? t'as changé de pseudo ?


 


Bizzz,


Karine (ex-tracker)



Planeth 13/05/2010 09:29



Non j'avais quasi plus rien là-bas, mais là je devrais réapparaître je sépakan ;0)


hello karine! tu turbines toujours autant?  bisous



mab 13/05/2010 07:44



Contempler l'herbe qui pousse ne me semble pas être du temps perdu, au contraire, allez va en paix!



Planeth 13/05/2010 09:29



J'y vais de ce pas ;0)