petits, petits

Publié le 3 Juillet 2010

Les petits formats c'est comme les poussins, ça s'apprivoisent, je tâtonne, je trébuche, je m'emmêle les pinceaux, mais j'y arriverai.

Après des fausses pistes, des myopies, des strabismes, je me rends compte qu'ils sont exactement comme leurs grands frères, on leur doit le respect, et les aborder avec des idées préconçues, c'est virage glissant.


Dès que je VEUX, ça rippe, ça spashe et ça  déglingue, heureusement que l'envie de peindre est trop forte, et que je suis bien obligée de lâcher du lest.   En ce moment je navigue entre le caricatural et le rêveur, à moi de laisser les choses se faire en douceur, sans décider, parceque quoique je fasse mon esprit conscient est tout petit riquiqui, aors que l'autre , c'est comme dans le grand ouest américain, no limits ;0)



Enfin, Juin s'est fini, y avait beaucoup de trucs et de machins, du grand en Bac, du plus jeune en Brevet, du moi qui essaie de faire rentrer dans ma caboche des tas de trucs et de machins pour exam, des pestacles, des aléas, des allers et venues, brefle du vacarme , et là c'est juillet, tout est calme et ça fait bizarre..



 

 

3juillet-002.JPG  3juillet-011.JPG

20X20                                                                                                              20X20

 

3juillet-008.JPG    3juillet-009.JPG

30X30                                                                                                         30X30

 

3juillet-004.JPG    3juillet-006.JPG

30X30                                                                                                                                                             20X40

Rédigé par Planeth

Publié dans #De l'art ou du cochon

Commenter cet article

sandrin 05/08/2010 08:45



ok j'ai la réponse... à mon com précédent...:):)



mab 10/07/2010 08:41



Tu te crèves les yeux avec ces petits formats!