Articles avec #experiences... tag

Publié le 21 Janvier 2014

 

 chevaux2.jpg

 

 

Ignorer les étoiles,

Ils me font rire, les sceptiques, les pragmatiques, les cartésiens... Quoi de plus logique que de vivre sur la terre (une petite boule au milieu du reste) et de faire abstraction de tout ce qui se passe en dehors de notre atmosphère. ça me fait penser au dessin de Franquin dans "Idées noires": le petit couple au bord de son jardin qui donne sur plus rien , la Terre ayant explosé.  Monsieur dit à madame : "viens chérie, allons nous coucher, ça ira mieux demain".

 

Ce matin, je me suis réveillée avec un chat velu sous le plexus. Ça m'arrive.  Je ne sais pas d'où ça vient, j'essaie de respirer plus fort pour le faire partir, mais quand il est là, c'est moins pratique.  C'est pas une sensation subjective, une humeur, non non, c'est un poids physique, comme quand on se lève avec mal au dos.

 

Moi, j'avoue, je suis sous influence. Mais ne ricanez pas, les autres, tout le monde l'est.

Et de l'être me passionne, c'est comme des filtres de couleurs, on ne voit pas les choses de la même façon suivant les influences.  

 

 

Y en a plein des influences.

Des influences énergétiques, magnétiques, elles émanent de tout, de tout ce qui est vivant.

Moi je me penche sur celles des planètes.

 

Comment vivre sur la Terre en ignorant les étoiles.  Déjà regarder le ciel, c'est piégeux, hypnotique, 

La lune, regarder la lune, vous avez remarqué ?  On ne peut pas s'en détacher, elle est comme un aimant, surtout quand elle est dans un halo parcequ'il y a des nuages tout autour, là c'est magique.

Bref, ce ciel bourré jusqu'à la gueule, dans lequel on est plongé, bien-sûr que nous, pauvres petites particules de rien du tout, on valse comme des minuscules électrons dans tout ça.   

Et les petits électrons poussière disent en allant au boulot le matin : "l'influence des astres, puis quoi encore, moi je crois ce que je vois....."

 

Ah ah ah....

 

J'ai pas décidé.  Vers 15/16 ans,  j'ai trouvé ça pour arriver , non pas à comprendre , mais à supporter les humeurs de merde de papa. Après ça a continué, par intermittence: "et vous vous êtes quel signe?"

C'était approximatif, sans bases, juste une accumulation d'observations de gens, ça se met dans un petit recoin du cerveau, ça sert à rien.  

 

Ça m'a repris y a quelques temps,  il faut dire que j'ai une copine sorcière, ça m'a gagné de la voir parcourir les éphémérides comme qui rigole. Mais je ne lui arriverai jamais au talon. Elle a le sens.

 

Ça ne change pas la vie d'observer les transits, ça rend curieux, et tolérant, ça c'est pas mal, enfin, un peu tolérant, pasque bon...

De toute façon, si j'ai une influence à la cacafougna, je serai moins tolérante, ah bé oui.

 

Mon fils hier: mais t'expliques ça comment, hein, ah tu vois, tu ne peux pas l'expliquer.

 

Non je ne l'explique pas, mais  quand dans le ciel, une planète passe au même endroit qu'elle occupait le jour de ma naissance, ça s'appelle une conjonction, et même une révolution, quand elle passe à 90° d'une autre de mon ciel natal, c'est un carré, etc, etc... et rationnel ou pas,  moi, l'influence, je la sens.

Mais quand on vous dit que le temps ni l'espace n'existent en fait, ça vous laisse pantois, et dubitatifs, même si ce sont des génies de la science qui l"ont proféré.  

Quand on vous dit que l'étoile que vous voyez briller , là, elle est morte depuis des centaines de milliers d'années, c'est pas juste magnifiquement désordre ça?  Et pourtant, c'est SCIENTIFIQUE...

 

Alors mes petites hisoires d'influence, là-dedans, c'est un peu comme si le chat de ma grand-mère faisait pipi sur le Yucca...   un effet collatéral du grand bordel tout partout qu'on n'y pige que pouic en final. 

 

Et mon chat velu dans tout ça?  Je vais aller vérifier, mais les poumons c'est sous influence des Gémeaux, et la planète maîtresse des Gémeaux, c'est Mercure..  un petit carré?  mon petit carré Lune-Mercure d'hier?  

 

Allez,... bonne nuit 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 30 Décembre 2013

 16mars-001.jpg

 

 

Confrontés au pire, puis voir le miracle survenir.  

On est des bûches, je suis une bûche, et quand ça arrive, on est comme des enfants à Noël.

Ça tombe bien.

Notre amie E nous a indiqués une voie, une faille temporelle, un éclat de lumière,

Rien à faire pour les cyniques, les iniques, les ironiques, l'émotionnel est en jeu mes amis, et ça a drôlement remué nos carcasses et fait blobloter nos intérieurs cette affaire là.

 

Ça doit s'appeler allégresse,  cette flambée de tout le corps, cette reconnaissance envers la vie.

Un corps cassé malmené, violenté souffrant, qui revient à la conscience, au réel, à la lumière, en une poignée de jours.

 

Le miracle

 

  Et la chaîne humaine qui s'est formée comme se forme un grand cercle de chevaux autour d'une jument qui vient de pouliner, pour protéger, pour insuffler.  

C'est naturel...

mais ce genre de naturel là ....  

Il faut quasiment ouvrir la porte de l'enfer pour le voir ?

 

Alors, ben , merci, ch'sais pas à qui, mais merci. 

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 4 Mars 2013

 4mars13-001.JPG

 

En plein mélange des genres ou au contraire en pleine "fusion" des genres, je me penche en ce moment sur les pierres.

Le point de départ: le rêve dans lequel je saisis une malachite sur une étagère où s'en trouvent deux, pierre dont je ne connaissais pas l'usage et qui ne m'avait jusque là pas frappée.  C'était il y a quelques jours, ou semaines je ne sais plus.

Il se trouve que la malachite, comme la chrysocolle qui m'a attirée hier, sont deux dérivées du cuivre,

Il y a quelques jours, j'ai acquis un bol chantant, là aussi, par hasard.

N'y connaissant rien de rien, j'ai appris qu'il était constitué (en principe) de sept métaux: l'or, l'argent, le mercure, le cuivre, le fer, l'étain et le plomb.

Chaque métal étant lui-même symbolique d'une planète:

L'or pour le Soleil, l'argent pour la Lune, le mercure pour  Mercure, le cuivre pour Vénus, le fer pour Mars,  l'étain pour Jupiter, et le plomb pour Saturne.

Il y a donc eu "juste" un tropisme vers des éléments contenant du cuivre.  Sans doute un besoin signalé de mon propre corps en ce moment.

Tout ça pour dire : quel rapport avec la médecine chinoise?

J'ai la "fâcheuse" conviction que tout , absolument tout, est lié, le présent le passé et l'avenir, l'ailleurs et l'ici, l'interne et l'externe, l'inerte et le vivant, etc...

Pour la MTC, tout cela se résume en une phrase:

"Il n'y a qu'une énergie qui est la matière fondamentale constituant l'univers, et toute chose au monde est le résultat de ses mouvements et de ses transformations"

                                    C'est le Qi.

Cela fait 40 ans que je suis dominée par ma raison, mais l'inconscient  réussit peu à peu à pousser une porte de mille tonnes qui lui barrait la route.

Ainsi, au fil de ma peinture, je me rends compte qu'elle est truffée de symbolique sans que j'y puisse.

 Je fais le chemin à l'envers, je découvre des choses et je suis le fil à l'aveugle,

tous les fils se rejoignent.

Je ne fais rien de mes découvertes, elles sont juste posées là, mais je sais que cela réveille une perméabilité qui existait , totalement bâillonnée (combien sommes nous dans ce cas..)

les portes et cloisons fictives installées dans mon cerveau se dissolvent peu à peu.

Veulent y entrer des éléments que j'accepte volontiers, le dernier en date: le Jin Shin Jyutsu.

Le toucher, et l'énergie qui l'accompagne, comme élément de base du soin... évidemment, non?  Si proche du TuiNa, si proche du QiGong thérapeutique, si proche de nous tout simplement.

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 12 Octobre 2011

   carte3-219.jpg

 

 

      Ça m'énerve, j'ai souvent l'impression d'être une médium analphabète.

Ce doit être le cas de tout le monde je suppose.

La nature ou quoi que ce soit d'autre nous a mis dans les pattes des outils dont nous ne nous servons plus depuis des lustres.

Total, je reçois des informations illisibles, je ne sais même pas si je suis réceptrice, émettrice, ou les deux, sans doute les deux..

Je "sais" que je croise de temps à autres des personnes que j'ai déjà croisées dans d'autres vies, mais comme je n'ai pas les codes, je ne le crois pas.

On tricote sans arrêts des explications cartésiennes pour des choses qui ne le sont pas.

 

Apprendre à lire ces sensations, ces intuitions, avec simplicité, sans y mettre de poudre de dragon doré ou de bave de scolopendre, ce serait pas mal dans la vie de tous les jours:

 _"Bonjour, vous étiez en Chine, il y a deux milles ans? On s'est croisé..."

Parfois ce serait bien de comprendre aussi que les routes déjà empruntées ne sont pas bonnes à reprendre, d'autres au contraire demandent à être terminées.

Accepter sans atermoiements ce sens là comme on accepte la vue ou l'ouïe...

 

Ça ne vous arrive pas à vous d'"entendre" que x ou y va vous appeler au téléphone? De vous sentir tellement familier avec tel endroit ou telle personne que vous pourriez rentrer d'emblée dans ce lieu ou dans cette vie si vous n'étiez pas stoppés pas votre raison sourcilleuse des convenances..

 

Apprivoiser ce beau sens, j'aimerais...

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 26 Août 2011

 

Tu nages....

Au dessus...

Tes bras comme deux ailes pointues,

Ton ventre tendu

Cambrure

Une extension infinie

Pour s'immiscer

Pour se lover

Pour se glisser ..


Tu embrasses

Tu voles

Le silence autour de ta tête,

Les milles traits du soleil 

S'affolent 

Le silence,

Et la voix qui chuchote ..

 

                     "Diving", D.Hockney, 1970

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 5 Novembre 2010

Je marque une pause ici, dans cette alcôve où je monologue,

j'ai découvert dans le si honni Facebook, un monde entier de peintres, j'en prends plein les mirettes et cela me rends coite, les mains moites et les pieds poites! 

à mes pinceaux , donc, encore plus,  et les yeux grands ouverts ....

 

Je vous bise

 

si vous voulez me suivre , je suis là:

 

 

 

Planeth Yat

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 24 Septembre 2010

 Continuant mes tribulations hasardeuses, j'ai depuis l'autre jour, tenté un 4GI, Hegu qui est un point important sur la main.

Là c'était juste pour voir, il sert à plein de choses (dont la vue), et donne un genre de coup de peps à la circulation d'énergie.

J'ai eu l'impression que ma vue s'éclaircissait   (j'étais sur mes bouquins) mais où est la frontière ente la sensation et le désir de sensation...  Et que mes pas étaient plus légers ensuite , je vous le livre comme ça me vient, je ne trie pas,

Le souci c'est que je suis droitière et n'ai donc pu tenter que la main gauche. Normalement, on doit piquer les deux côtés...

 

Le but c'est en fait de m'habituer à piquer pour ne pas trembler le jour où ce sera une aute peau que la mienne, et j'ai bien fait de tenter ce point, parcequ'à cet endroit, la peau est très élastique et résistante, y a intérêt à avoir vraiment envie de la mettre, cette aiguille! ;0)

 

Hier soir, S est rentré du lycée avec un sérieux coup de froid . J'ai réussi à lui arracher un oui pour lui appliquer des ventouses, c'était pas gagné, il n'est pas du genre cobaye, sauf pour les massages.

 

C'est donc tremblante qu'il change d'avis que j'ai tenté 4 ventouses. Au départ je les voulais sur les 12V et 13V (points sur les côtés de la colonnes , en haut du dos), mais avec mes gestes hésitants et patauds (et je vous dis pas la manip du coton enflammé au dessus de quelqu'un qui crie: tu va me cramer le dos!!) c'est descendu plus bas..

Je les ai laissées, mais avec un gros doute sur l'efficacité. S les a gardées à peine 10 minutes.. et ce matin, il est au lit, ça a gagné les bronches comme je le craignais.

(edit de 13h : pas si mal, il est toujours bien pris de la face et des sinus, mais les poumons ça va, plus de toux grasse ;0))

 

C'est rageant, c'est justement l'affection pour laquelle les ventouses sont magiques, appliquées par quelqu'un qui sait le faire...

Mais je dois en passer par l'apprentissage pour acquérir la sureté du geste, j'espère que ça n'a pas dégouté S .. Ce matin, M a toussé, et lui je sais qu'il sera volontiers cobaye, ce soir... hé hé hé.. son dos est bien plus large et moelleux, c'est plus fastoche que le dos mince et nerveux de mon ado rebelle ;0) (mais manman, j'y crois pas à tes trucs, pffff)

 

 

Ce matin, j'ai profité d'une légère sinusite qui s'annonçait pour me repiquer le 2V (au coin interne du sourcil) mais que du côté douloureux  et aussi essayé un point estomac, le 4E, au coin de la bouche,  il est dit qu'il améliore la vision, et ça je suis toujours preneuse vu qu'elle est un peu aléatoire (mais là c'est pas mal, je ne mets plus mes lunettes en ce moment)  et aussi, hu hu, ce sont des points  lifting pour les rides de la bouche, hum oui, ben quoi, ça vaut le coup d'essayer non? ;0)

 

acu-010.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 21 Septembre 2010

           Mes pérégrinations à la découverte de la MTC (je vais commencer ma deuxième année, youp youp!) me poussent  à expérimenter sur mon moi-même , alors même que nous sommes encore dans la phase pleinement théorique de la chose au niveau de nos apprentissages, mais je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, n'est ce pas Caroline...

 

Sur mes cobayes familiers, mari et enfants je ne pousse pas plus loin pour l'instant que massages ou moxas éventuellement pose de ventouses, mais l'envie de me puncturer moi-même était d'abord inimaginable (je suis normale, pas maso ni rien) puis extrêmement tentante.

 

J'ai commencé , il y a quelques jours par un point sensé me soulager de ma sinusite chronique.

Je n'avais que le petit kit de 5 aiguilles fournies par une visite passée chez un médecin acupuncteur du coin. Des bonnes grosses aiguilles, Mr T est Vietnamien, et la douleur n'est pas un problème pour lui. 

Le pratique de la chose, c'est que se piquant soi-même, on sait tout de suite si il y a sensation ou pas. Et si ça fonctionne ou pas. C'était le 2V ( point au coin interne du sourcil)

 

Pour cette fois, ça a marché, fière j'étais.

 

Ma deuxième expérimentation fut de tenter de me débarrasser d'un noeud dans le dos, mais là, la visée était beaucoup plus hasardeuse, j'avais l'impression de m'attaquer par derrière.

J'ai piqué ce qui me semblait être la zone la plus douloureuse, me demandant si ce genre  de théorie tenait bien la route,

J'y vais assez volontiers, je crois que j'ai bien planté  1,5 à 2cm d'aiguille, un peu en oblique. De dos, on ne mesure pas bien le geste et j'ai tendance à planter ça comme un clou dans le mur.

 

Inefficacité totale....

 

 

Aujourd'hui , je venais me consulter pour oppression thoracique.

Vous connaissez bien, n'est ce pas les filles? Un truc de nana ça, l'oppression thoracique, ne plus savoir respirer correctement, la plaie je vous dis.

 

Un moxa sur le 17 RM pendant 1/4heure,  (le moxa est un gros baton d'armoise roulée , cmme un gros cigare, qu'on allume, le bout rougeoyant est dirigé vers le point, à environ 3 cm, ça doit chauffer , même rougir, parait-il. (le 17 RM est au milieu de la cage thoracique, enre les deux seins en fait, faut pas être parkinsonien ;0)

 

Je ne sais pas encore si c'est vraiment efficace, c'est un poil mieux mais moins bien sans doute que ça pourrait être...

En même temps, la MTC c'est pas ça, moi je fais juste du bricolage genre Pif et Tondu..

 

Donc comme j'avais les doigts qui me démangeaient, je viens de me piquer les deux 18 IG (point sous la pommette)

 

Parait que ça dynamise les muscles du visage, on appelle ça des points lifting, je vous dirais si j'ai l'air repassée de frais, pour l'instant je ressemble encore à un coléoptère.

 

(zut je les ai enlevés j'aurais dû prendre une photo pour vous montrer!)

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 6 Avril 2010

Deux rêves, à deux nuits d'intervalle.

 

Le premier me voit produire non pas des toiles mais ce qui s'apparente plus à l'objet, pas sculpture mais objet peinture, matière, respectant encore le fomat et la place du cadre. C'est pas très grand, la surface est creusée, rugueuse, rustique, "art-brutesque", y a-t-il du grillage, du bois, de la fibre? des trous, des transparences, mes envies de petit crayonnage?

 

Je tourne autour de l'idée, depuis... je crois que j'ai trouvé comment je vais essayer.

 

Le deuxième à la fin d'une longue histoire très construite, très narrative, avec bruits, couleurs, mouvement, me voit sortir d'un fauteuil roulant et partir en courant, pieds nus, et me disant: je n'ai rien, je n'ai rien...

 

Là ok, moi qui suppute l'arthose de la hanche (je le saurai demain) et la restriction de mouvement, je peux comprendre la signification d'un tel rêve, mais..

 

Que représentent-ils ces deux là? Cela m'arrive très rarement d'avoir de ces rêves attachés à ma réalité. Alors, des intuitions, des élucubrations, des envies?

 

J'aurai sans doute la réponse à ces questions assez vite.. 

 

En tous les cas je vous le dis, un passif de plus de 20 ans d'équitation semé de chutes plus ou moins brutales et trop fréquentes (mais aussi quel besoin de tester mes limites et au fond, ma trouille?)  ça ne vous arrange pas le cartilage, c'est ainsi mes amis! ;0)

 

contreplong-e.jpg

pour de bonnes chutes, par exemple, choisir une monture bien grande , au moins 1m75 au garrot, et bien vive, SF musculeuse avec un parent PS.. ;0)

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...

Publié le 20 Janvier 2010

            Voilà, je viens de poser mes premières ventouses...
Bon d'accord ce sont des pots de yaourts en verre, et mon choix de points est sans doute approximatif,( pour les connaisseurs, pour des poumons encombrés, j'ai choisi par ex 13V, mais l'ai-je bien placé?.).

Un volumineux et très bel ouvage en chinois traditionnel  m'accompagnera désormais dans mes tribulations. J'espère petit à petit en découvrir les arcanes, le décoder avec mon maigre bagage linguistique, m'apprivoiser à son contact, mais je sais qu'il va m'inspirer, d'autant que son auteur a écrit ce livre avec en tête des soucis de santé qui ont perturbé sa jeunesse et  qui sont les mêmes  que traînent ma famille..

Ce beau livre me dynamise, je ne sais pas pourquoi, et voir mon Doud, allongé et confiant(?) sur ma table de massage m'a parut finalement très naturel.

Ce sentiment d'appopriation, j'ai mis un très grand nombre d'années à l'avoir avec la peinture, peut-être que ça n'a pas d'importance d'ailleurs, et peut-être qu'il vaut mieux ne jamais avoir le sentiment de s'approprier cette chose là...

Oui, on a des choses, ainsi, dans la peau, que l'on ignore parfois très longtemps, ou qu'on feint d'ignorer..

Est-ce ça, s'enraciner, se poser?

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Expériences...