Articles avec #poses la tag

Publié le 12 Décembre 2013

 

 

mardi17aout10-045.JPG

 

N'ayant vécu en ville  que sur deux temps trois mouvements , si peu de temps,  je découvre ,  je m'enchante, je m'enroule, mais ce n'est pas n'importe quelle ville, 

Il est permis de s'y raconter des histoires, une nouvelle histoire à chaque fois, on est dans des pages,  et c'est écrit des choses dans l'air, en fait c'est comme si de passer dans certains endroits levait la voix qui chuchote, la voix d'un narrateur.  

Moi je suis une paire d'yeux et c'est tout, et je rentre ce soir par ce passage là, sous la maison, dans cette cour, il n'y reste plus qu'une pincée de voitures, et une grosse tranche de lune qui 'éclaire,  des arbres, du gravier et la silhouette de l'église du sacré coeur, comme une grande femme assise toute seule, la porte est ouverte, c'est orange à l'intérieur, et là ça chuchote à fond dans mes oreilles, on est en plein dans un chapitre...

 

L'autre matin, c'était Dimanche de brouillard, je faisais un bruit mat avec mes foulées de baskets le long du pont Saint-Pierre, pas un chat, trop tôt, trop blanc, tout  suspendu comme des gouttes.  Je longe le parapet ,  quatre goélands serrés sur une amarre, leur exact reflet dans l'eau, la Garonne comme une reine endormie.

Toulouse m'arrête à chaque instant, dès que je m'y hasarde, tout est important, et le spectacle des choses, les histoires des gens, les allées, les venues, le grand cirque du soir, les lieux silencieux, les échos , et guetter la tourelle, le haut des toits où il se passe des choses drôles de petites constructions rajoutées, minuscules bastions aériens,  s'engouffrer dans les cours, prendre l'air affairé, et voler l'image des verrières magiciennes, des pavés, des esquisses de jardin cachés.

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Posés là

Publié le 9 Janvier 2013

visage1.jpg

Dans la nuit de ville, je vois courir les silhouettes le long de l'eau, se croiser.

J'attends toujours qu'elles se tombent dans les bras, comme autant de courses amoureuses. 

A chaque fois, cela m'étonne qu'il ne se passe rien

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Posés là

Publié le 29 Décembre 2012

 

29dec12-144.JPG

 

Comme une moisson de colères

Comme à foison

Comme un moutonnement de crêtes

Comme un hérissement de poils

Un cri, une déchirure

Un ciel , quelque part

rèche et noir, 

 

L'air est velu comme une étoile

Fait de dents, de roches, de crocs

Soutiens moi

Soutiens moi,

Je tombe dans la nuit

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Posés là

Publié le 27 Novembre 2012

 

13dec12-016.JPG

Sors de l’ombre, oh esprit enchanteur, je t’attends

Mes pensées de confuses deviennent aiguisées comme des lames

Me laisser entraîner par elles

Il y a un ailleurs

Derrière mes lèvres , derrière mes paupières, derrière mon front

Il y a un ailleurs

Je ne me sens pas folle, ou ma folie est de vouloir être juste, transparente

Oh parle, mon inconscient, ma pureté

Laisse entrer les souvenirs, les fulgurances

Je touche à mon entièreté , je frémis, je brûle

Mes pieds sont dans ce sol mais le ciel est présent

Si présent et si grand, si universel

Hors de ma peau

La mort n’est rien

J’avais si peur des mots, et ils sont là, qui se bousculent

Plus je les sors plus ils m’entraînent

Comme un départ, une souvenance

Etre ici partout présente, et si loin,  et si dedans

Le bruit du monde, et la netteté de mon délire

Et la justesse de mes désirs

Etre avec et sans

Un départ, un retour

Je suis partout présente

Affleurante

Rompre la digue

Voir les commentaires

Rédigé par Planeth

Publié dans #Posés là